vendredi 11 août 2017

Taake / Helheim / Orkan - Live Paris 2013



Taake / Helheim / Orkan

Joies et déception

(par Metallic)



Moment : 25/02/13.
Lieu : Glaz’Art (Paris 19ème).


Taake / Helheim / Orkan @Glaz'Art, Paris 25/02/2013


Après une journée passée à vouer le culte de Cernunnos à la Machine du Moulin Rouge (lire ici le live-report : http://www.psychopathia-melomania.com/2013/04/cernunnos-pagan-festival-6-live-paris.html), me voici parti vers les contrées nordiques, celles de la Norvège, pays du True Black Metal, là où la nature y est luxuriante ; les groupes également même si beaucoup de fans regrettent avec nostalgie la période des années 90.

Ce soir au Glaz’Art, la soirée sera justement exclusivement norvégienne. Elle est un peu semblable à celle de 2010 et 2011, à part les premières parties (lire ici le live-report du concert de Taake en 2011 : http://www.psychopathia-melomania.com/2012/01/taake-byfrost-donn-philosophy-20102011.html).

Rares sont les groupes qui après 20 ans dans le « True Black Metal » soient toujours actifs et aient gardé plus ou moins la même orientation musicale et la même authenticité. Taake fait partie de ces groupes-là.
Effectivement, ce soir le groupe du chanteur Hoest est de passage sur Paris pour fêter leurs 20 ans de carrière. Une durée assez rare dans ce style je trouve. Les Norvégiens seront accompagnés sur cette affiche par des compatriotes : Helheim et Orkan.



Orkan_logo

Orkan ouvre le bal ce soir. Je ne connais pas du tout ce groupe mais une fois les musiciens sur scène, je reconnais le bassiste, qui n’est autre que celui de l’excellent groupe Kraków. Cette information divulguée plus tard par le chanteur passera plutôt inaperçue. Et ce chanteur qui physiquement me fait d’ailleurs penser à ce chanteur charismatique de la formation irlandaise Primordial qu’est A.A. Nemtheanga. Ça doit être parce qu’ils ont tous les deux la même coupe de cheveux, à savoir rien sur le caillou ! Le chanteur d’Orkan a certaines expressions d’Alan dans ses mouvements mais n’a pas vraiment son charisme. Sûrement qu’il est peut-être un peu trop dans la retenue, pas à l’aise sur scène.


Einar Fjelldal (Orkan) @Glaz'Art, Paris 25/02/2017

Musicalement, Orkan verce dans une sorte de Black Metal thrashisant, voire speed. Avoir en son sein un membre live de Taake (Gjermund Fredheim) doit y être pour quelque chose car je retrouve quelques sonorités propres à ces derniers, ce petit côté Black’n’Roll. En aucun cas, nous n’avons à faire à un clone. Au contraire, Orkan se démarque par son côté plus Thrash.


Gjermund Fredheim (Orkan) @Glaz'Art, Paris 25/02/2017
Gjermund Fredheim & Einar Fjelldal (Orkan) & Frode Kilvik (Kraków) @Glaz'Art, Paris 25/02/2017

Au début du set des Norvégiens, je dois avouer que je n’ai pas immédiatement accroché mais au fil des morceaux joués, il se passe tout de même quelque chose. C’est plutôt entraînant, bien fait et les musiciens sont très bons. Puis le chanteur est enfin plus à l’aise. Nous pouvons retrouver un peu de Bathory par-ci par-là et j’ai même entendu à un moment donné quelques riffs à la Enslaved.


Gjermund Fredheim (Orkan) @Glaz'Art, Paris 25/02/2017

Ce qui fait défaut, c’est que le groupe n’est peut-être pas assez extrême, ça mériterait de l’être davantage musicalement, surtout pour ce style. Ce n’est pas assez percutant et direct. En tout cas, ça mérite une écoute plus approfondie sur album afin de se faire une idée plus précise et objective.


Set-list Orkan @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
Set-list Orkan :

Intro
1) Unspoken Words
2) Circus Fatale
3) Wall of Sacrifice
4) Fall from Below
5) Deus Vicit

6) What Darkness Brings





Helheim_logo

La suite de la soirée va nous transporter dans une toute autre atmosphère, celles des vikings de Helheim, groupe composé du bassiste de Taake V'gandr. Décidément, cette soirée est bien une spéciale Taake, il n’y a pas de doutes !


Helheim @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
V'gandr (Helheim) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013

Helheim, contrairement à Orkan, en est déjà à son quatrième album et est déjà venu ici-même, au Glaz’Art en 2010, aux côtés de Taake, Sulphur et Vultures Industries. J’attends beaucoup de ce groupe car leur musique est excellente et de qualité à chacune de leur production.


V'gandr (Helheim) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
Reichborn (Helheim) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013

Ici, pas de corpse paint, les membres du groupe norvégien apparaissent face au public, vêtus de cottes de mailles. Nous faisons face à quatre vikings prêts à nous assaillir et à nous (re)conquérir.
Helheim n’officie pas dans un Black Metal brutal aux riffs rapides. Au contraire, ces derniers sont variés et alternés entre le lent et le plus ou moins rapide. Le groupe joue plutôt sur les ambiances avec rigueur et finesse, afin que nous succombions à leurs coups précis.
L’atmosphère se met tranquillement en place, nous sommes au début de l’histoire. Nos vikings naviguent sur leur drakkar au rythme des deux gros tambours alliés à la batterie.


Helheim @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
Hrymr (Helheim) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013

Nul besoin d’être un expert de leur discographie pour apprécier la musique de ces valeureux guerriers. L’esprit viking se retrouve même dans le chant de V’gandr qui nous content leurs aventures avec authenticité et rage.


V'gandr (Helheim) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
V'gandr (Helheim) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013

Le show est de plus en plus intense, pour arriver au point culminant de celui-ci. On m’avait prévenu : « Tu verras, il y aura un invité, un compagnon d’aventure qui se présenta sur scène aux côtés des membres de Helheim ». En effet, apparaît sur la scène du Glaz’Art, sous une soutane et une capuche, Hoest le chanteur de Taake en personne. Normal vous me direz vu qu’il va chanter sur un morceau d’Helheim sur lequel il avait participé. Il s’agit ici du titre Dualitet og Ulver tiré du EP "Åsgards Fall" sorti en novembre 2010 chez Karisma Records.




Nous retrouvons Hoest dans un autre style vestimentaire et sans son maquillage. Il est très rare de le voir ainsi et aussi calme sur scène. Il a presque une aura mystique, en tous les cas mystérieuse. N’empêche que la noirceur de son regard et de son chant n’est vraiment pas pour me déplaire. L’instant est intense et poignant, mais malheureusement il sera de courte durée, le temps d’un morceau. Le public en redemande et il va être exaucé.


Hoest (Taake) avec Helheim @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
Hoest (Taake) avec Helheim @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
Hoest (Taake) avec Helheim @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
Hoest (Taake) avec Helheim @Glaz'Art, Paris 25/02/2013

Je ne m’attendais pas à entendre une reprise d’un morceau aussi culte. Helheim reprend Ace of Spades de Motörhead. Après la noirceur proposée auparavant par V’gandr et Hoest, ils laissent place ici au rock’n’roll. Ce moment fut épique et survolté. Et le public était complètement déchaîné.

C’était l’assaut final de ces valeureux vikings. Ils ont aisément gagné leur bataille. Ils m’ont pour ma part complètement conquis et j’ai hâte de les revoir dans une salle plus adaptée au groupe.
Viking Rules !

« Voyez cela je vois mon père.
Voyez cela je vois ma mère et mes sœurs et mes frères.
Voyez cela je vois tous mes ancêtres qui sont assis et me regardent.
Et voilà, voilà qu’ils m’appellent et me demandent de prendre place à leurs côtés dans le palais de Valhalla là où les braves vivent à jamais. »







Taake_logo

Le moment tant attendu de cette soirée arrive enfin mais celui-ci se fera désirer. La soirée a déjà débuté avec 30 minutes de retard, que celui-ci grandit davantage avant l’irruption de Taake sur scène pour fêter ses 20 ans de carrière.


Gjermund Fredheim (Taake) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013

Je suis à la fois impatient et préoccupé. Oui car ces derniers temps, nous avions trouvé au sein du webzine que le groupe norvégien commençait à tourner en rond. Après une monstrueuse (dans le bon sens) prestation ici-même au Glaz’Art en 2011, le groupe était repassé au Hellfest en 2012 mais avec moins d’impact et de punch, moins rock’n’roll et avec une set-list qui ne se renouvelle pas ou qui ne nous présente peu ou pas de changements ou de surprises. Qu’en sera-t-il ce soir étant donné que Taake fête ses vingt ans de carrière ? Nous allons vite le savoir !


Gjermund Fredheim (Taake) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
V'gandr (Taake) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013

Les musiciens arrivent sur la scène du Glaz’Art, dos au public, sous une lumière tamisée, mais sans Hoest. Le titre Nordbundet démarre et la mise en scène du groupe reste inchangée. Hoest arrive avec sa veste en cuir enveloppée d’un drapeau norvégien qu’il gardera moins longtemps qu’à l’accoutumée. Le show se veut immédiatement rentre-dedans, efficace et rock’n’roll. Attention aux coups, ça risque de faire très mal dans le public sinon.


Hoest & V'gandr (Taake) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
Hoest & Gjermund Fredheim (Taake) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013

Ce Hoest, quelle énergie incroyable tout de même ! A lui tout seul, il est capable d’enflammer une salle de concert et il y arrive facilement. En quelques minutes, le public est déjà hystérique. Oui Hoest est très en forme et déchaîné. Il n’hésite pas à interagir avec le public et certains s’essaient à chanter dans le micro. Enfin à crier ou c’est peut-être parce qu’on les égorge. Hoest aura même des rapports un peu bestiaux, quelques peu simulés avec une des personnes du public, en lui prenant la tête et en la dirigeant sauvagement entre ses cuisses. Nul doute, il est bien possédé, c’est le diable en personne. Nous sommes ses sujets et il fait ce qu’il veut de nous (enfin presque !).


Gjermund Fredheim (Taake) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
Gjermund Fredheim (Taake) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013

Encore un concert épique et d’une telle (rare) intensité. Il est extrêmement difficile et dangereux de prendre des photos dans de telles conditions. C’est pourquoi, j’ai peu de photos à vous présenter ici et puis surtout que l’éclairage de la scène du Glaz’Art est horrible. Pitié, investissez dans du matériel et des techniciens dignes de ce nom !

Au niveau de la set-list, pas besoin de tout vous détailler comme la fois précédente où Taake a joué ici-même en 2011. Elle est quasiment identique. Sauf que ce soir, nous n’avons pas d’interlude avec le banjo en fond sonore et la fameuse reprise de G.G. Allin Die When You Die qui est devenu un classique du groupe sur scène.


Gjermund Fredheim (Taake) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013
Gjermund Fredheim (Taake) @Glaz'Art, Paris 25/02/2013

Non Taake va se contenter ce soir de nous donner le meilleur de lui-même avec les meilleurs morceaux de sa discographie. Enfin pas tous mais il y en avait suffisamment pour nous contenter. Tous les musiciens de la formation originaire de Bergen se donnent à fond et le résultat est détonnant. Le concert est juste génial encore une fois. C’est un anniversaire fêté dignement. Enfin jusqu’à là car oui, sans aucune explication le concert sera vite écourté. Oui, vous lisez bien, terminé au bout de 50 minutes très intenses certes mais trop courtes étant donné l’événement.

Après un tel déluge musical sur scène, je ressens irrémédiablement une grande frustration. Je ne comprends pas et je pense que je n’étais pas le seul. Je m’attendais au moins à un rappel de 2-3 morceaux, des raretés dans le meilleur des cas afin que ça ressemble véritablement un anniversaire de 20 ans d’existence du groupe, car la discographie du groupe norvégien n’est pas pauvre. Non Taake s’en est allé ainsi. Nous avons juste eu le droit de la part de Hoest, si mes souvenirs sont corrects, d’un « Je t’aime la France ». Peut-être que le set ne fut pas plus long à cause de l’horaire, 23h30. Oui, la soirée avait pris beaucoup de retard.

Sur la qualité de la prestation, rien à redire, c’était juste énorme. Mais pour le côté anniversaire, il n’a pas été vraiment respecté. Nous ne pouvons pas appeler cette soirée un anniversaire mais juste un simple concert qui était de surcroît vraiment excellent.




Set-list Taake :

1) Nordbundet
2) Du ville ville Vestland
3) Umenneske
4) Fra vadested til vaandesmed
5) Hordalands Doedskvad, Part I
6) Over Bjoergvin Graater Himmerik, Part IV
7) Nattestid Ser Porten Vid, Part I


Si je dois faire une conclusion et vous donnez un conseil, je dirai, méfiez-vous des anniversaires ! Comme sur Internet, il y a des fakes. En façade, on nous vend du rêve mais en réalité, il n’en est rien.

J’ai passé malgré tout une très bonne soirée une nouvelle fois organisée par Garmonbozia, et la musique de Taake prend vraiment toute son ampleur sur scène et surtout dans ce genre de petite salle. Helheim mériterait davantage de considération, enfin surtout une plus grande salle car ils étaient à l’étroit au Glaz’Art. Dans une plus grande salle, la mise en scène et la décoration mettraient davantage en avant le côté guerrier et viking du groupe avec leurs gros tambours et l’incorporation de chœurs. Orkan mérite également mieux.

Dommage de finir une si belle soirée par une si grande déception, ces vingt ans de carrière écourtés et tronqués.

Février/Mars 2013 & Juillet 2015,
Rédigé par Metallic.



Taake / Helheim / Orkan @Glaz'Art, Paris 25/02/2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...