lundi 10 avril 2017

Les Feux de Beltane (2016)



Les Feux de Beltane (2016)

Lost in Brittany…

(par Vlad Tepes)



Moment : 07/05/16.
Lieu : … (quelque part en Bretagne…).


Les Feux de Beltane (2016)


Il y a des événements qui ne se manquent sous aucun prétexte, et une invitation de la part des Acteurs de L’Ombre fait partie de telles situations !  Dans un endroit gardé secret au fin fond de la Bretagne s’est déroulée une cérémonie métallique et profondément païenne, avec une affiche mettant sacrément l’eau à la bouche. Le secret entourant la manifestation avait notamment pour but de favoriser une plus grande proximité entre participants et artistes, pour ne pas ressembler à tous les festivals auxquels le bon métalleux est désormais habitué.

Nous ne pouvons que saluer telle initiative, visant à célébrer la plus noire musique, dans un décor tout à fait cohérent avec les univers artistiques proposés, offrant ainsi une immersion totale à tout mélomane qui se respecte.

L’événement est né de l’impulsion des Acteurs de l’Ombre, du Collectif Tomahawk et du brasseur Couille de Loup, que nous nous devons non seulement de citer mais surtout de remercier pour avoir su faire converger leurs forces et nous offrir ce festival incroyable sur un plateau.

Malheureusement nous n’aurons pas l’opportunité d’assister à la prestation de Corbeaux, dont le set aura subi semble-t-il quelques soucis techniques…




Maïeutiste_logo
Le second groupe à fouler la scène n’est pas des moindres : les sombres et atypiques Maïeutiste. Un an avant la manifestation, ils avaient enfanté leur première offrande éponyme, d’une grande complexité tout en conservant une noirceur manifeste. Je restai curieux de découvrir comment cela pouvait être retraduit sur scène…

Je dois bien avouer avoir été littéralement soufflé par un son dévastateur et très violent. J’y ai retrouvé une radicalité que peu de groupes arrivent à construire, hormis peut-être les Norvégiens de 1349. A la fois précis et puissant, le son aura su rendre justice à la musique de Maïeutiste, dont voici une illustration avec Absolution :




Positionnés entre black et doom, l’univers développé par le groupe aura convaincu les oreilles exigeantes, et il me semble que le public aura répondu favorablement à cette prestation d’une grande qualité. D’ailleurs, je pense qu’il s’agit pour moi de la toute meilleure prestation de cette première édition des Feux de Beltane !

Set-list Maïeutiste :

1) …in the Mirror…
2) The Fall
3) Absolution
4) Lifeless Visions
5) Death to Free Thinkers





Phazm_logo
Changement radical de style avec le groupe suivant et son black’n’roll efficace : Phazm ! Je ne suis pas grand amateur de ce genre musical mais restais malgré tout curieux. Toutefois, le set commença très mal car le son fut amputé par de gros problèmes techniques, indépendants du groupe semble-t-il. Ainsi, il faudra une bonne heure avant que les hostilités ne reprennent enfin.

Phazm aura livré un set honnête et percutant, même si je n’ai pas été particulièrement convaincu par leur univers, ce qui reste strictement subjectif bien entendu. Toutefois l’énergie et le talent furent présents, ce qui je pense fut notamment alimenté par l’adversité technique de la soirée.

Vous pouvez vous forger votre propre opinion avec les trois titres suivants, issu des deux derniers opus de Phazm :











Regarde les Hommes Tomber_logo
J’attendais le groupe suivant avec impatience, tellement leur prestation amiénoise d’avril dernier m’avais marqué au fer rouge : Regarde les Hommes Tomber !

Dans une fosse bourrée à craquer, il n’était pas évident de pouvoir contempler la scène, qui comme d’habitude les concernant était des plus obscures. Et dès les premières notes la magie opéra à nouveau, entrainant absolument tout le monde dans son sillon. Il est très difficile de décrire ce qu’il s’est produit cette nuit-là tellement l’expérience appartient à chacun, tellement la dimension atteinte est de dimension introspective. La seule chose à faire est donc de fermer les yeux, comme j’ai pu le faire durant la quasi-totalité du show.

Petite cerise sur le gâteau, Regarde les Hommes Tomber a embelli sa set-list avec un titre bonus du plus bel effet, à savoir une cover de Dissection : The Somberlain ! Ils auront su réinterprété cette excellente pièce, issue selon moi du tout meilleur album du groupe suédois, en y apportant leur touche très personnelle. Et quand je pense que Watain avait repris ce même morceau en 2008 à Paris, avec une interprétation calamiteuse, nous avons la preuve formelle que Regarde les Hommes Tomber est un groupe majeur, malgré son jeune âge.

Je fus tellement transporté par cette prestation que je n’ai aucun matériel vidéo ou audio à vous proposer, m’étant totalement laissé emporter par leur univers, m’y laissant aspirer et lâchant prise. Regarde les Hommes Tomber a vraiment le don de me mettre dans un état second, de décoller mes pieds de la terre ferme. Je pense ne pas être le seul dans telle situation…





The Great Old Ones_logo

Le clou de la soirée fut la prestation d’anciens de chez LADLO, désormais accueillis par Season of Mist : The Great Old Ones. La lumière ne s’est pas étendue de beaucoup et la pénombre resta la règle absolue, pour nous présenter en exclusivité – à ce moment-là – un titre issu du troisième opus qui vient de paraitre, "EOD: A Tale of Dark Legacy". Le voici :




Le groupe nous aura offert un show opaque, oppressant à souhait, démontrant que l’art black métallique va bien au-delà de la simple instrumentation, en dépeignant de véritables paysages sonores. Il est donc nécessaire d’offrir sa pleine concentration pour être admis dans ce monde noir et inquiétant.

The Great Old Ones aura su couvrir l’ensemble de sa discographie, comme avec cet extrait du premier opus de 2012 :




Au final, le groupe aura réussi son pari, à savoir ne pas nous avoir présenté un énième concert de black métal, nous entrainant plutôt en plein cœur de peintures sonores, aussi complexes que fascinantes…

Set-list The Great Old Ones :

1) The Shadow over Innsmouth
2) When the Stars Align
3) Je ne suis pas fou
4) Antarctica
5) Visions of R’lyeh
6) The Elder Things
7) The Truth
8) Jonas


Comme vous avez pu le lire cette soirée fut de grande qualité, servie par des groupes ayant chacun leur propre personnalité mais ayant surtout beaucoup de choses à exprimer. Le pari de LADLO de proposer un ensemble de groupes ayant une réelle démarche artistique est un succès, à l’image de ce qu’eux-mêmes proposent à travers leur catalogue. De plus, cette présence importante de la Nature aura permis d’enrober cet événement comme il se doit, lui donnant un aspect unique, respectueux de l’art musical que nous chérissons tant. Le seul petit bémol fut l’impossibilité pour Déluge de jouer ce soir-là, mais tout ne se déroule pas toujours comme prévu.

Une nuit et un moment mémorables pour un label qui ne l’est pas moins, tout simplement. Si vous souhaitez sentir son ambiance, voici un petit after-movie concocté par les talentueux Violent Motion :





Février 2017,
Rédigé par Vlad Tepes.


Les Feux de Beltane (2016)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...