lundi 15 août 2016

Red Dawn - "Algorithm of Destruction" (2016)


(Par Inquisitor)


Parution : Format : Label : Univers : Pays :
27 mai 2016 LP Finisterian Dead End Technical Death Metal
Brutal Technical Death Metal
France (Rennes)


Red Dawn - Algorithm of Destruction (2016)
Track-list :

1) Introduction
2) Cracked Clock
3) Hate
4) Strange Dreams
5) Looking Through the Eye of God
6) Algorithm of Destruction
7) Alter Ego
8) Fall of Curtain
9) Infinity of Time



Line-up de l'album :

Thomas : Batterie.
Val : Basse.
Nours : Chant.
Flo : Guitare.
Chris : Guitare.


Membres additionnels :

Aucun.






Vous reprendrez bien encore un peu de Metal français ? Alors que notre pays est surtout connu pour la gastronomie, les amoureux de la scène hexagonale peuvent eux se vanter d'appartenir à une nation qui excelle dans le domaine de la musique extrême. J'ai déjà parlé de mon admiration pour la scène Black Metal, mais que dire de son penchant moins occulte, et plus sanglant ?

Je vais laisser cette chronique parler pour moi. Red Dawn est une jeune formation rennaise : l'album dont je vous parle aujourd'hui, "Algorithm of Destruction", est la première sortie du groupe. Premier effort, certes, mais pas des moindres ! À commencer par l'artwork qui représente un genre de divinité cyborg : la science-fiction est à l'honneur. Et c'est un thème que l'on retrouve dans les titres des compositions (Algorithm of Destruction, Infinity of Time) ainsi que dans la façon dont le groupe aborde la musique : extrêmement mécanique et presque déshumanisée.

Passons sur l'introduction du disque, composée de claviers et de samples sortis tout droit de la B.O. d'un mauvais clone d'Alien, pour parler de la première composition de "Algorithm of Destruction". Cracked Clock nous arrive dans le visage comme une grosse décharge de blaster laser avec sa double pédale furieuse et ses guitares ronflantes. La basse, bien lourde et métallique comme on aime, souligne les riffs en graissant un peu la machine. Ce n'est d'ailleurs pas de refus car la prod' du disque est un peu synthétique, ce qui ne l'empêche pas d'être de bonne qualité.

Le second morceau, Hate, s'enchaîne sans autre pause qu'un bon gros power chord. On commence à comprendre où le groupe va, et où il veut nous emmener. Cette basse, ces riffs avec les cordes à vide : du bon Decapitated, époque "Organic Hallucinosis". Pour une surprise, c'est une bonne surprise ! Les multiples couches de voix développent quelque chose de monstrueux qui plane au-dessus de "Algorithm of Destruction", apportant un peu de fraîcheur à un growl typé Brutal Death.

Dans la suite de l'album, on saisit à la volée les différentes influences des Rennais : un petit passage Gorod-esque dans Strange Dreams, quelques riffs bien efficaces à la Suffocation parsemés dans tout le disque. La synthèse de tout cela se retrouve dans Looking Through the Eye of God et son feeling à la Decrepit Birth, où les guitares et la batterie réalisent des accélérations fulgurantes avant d'enchaîner sur des riffs mélodiques aux petits oignons. Et, bien sûr, un excellent solo. C'est aussi une des forces de l'album que je n'ai pas encore évoquée : l'écriture des leads et des solos est remarquable.

Là où Red Dawn marque aussi des points, c'est aussi dans la variété des riffs. On comprend bien que les petits gars maîtrisent l'essence du riff Tech Death désarticulé et complexe. Et quand on commence à s'y habituer, BAM, Alter Ego. Sans doute la piste la plus « groovy » de l'album avec ses accents primaires Thrash et ses guitares dissonantes bien Black. On ne serait même pas très loin de Benighted avec cette histoire !

Je pense que vous avez compris l'idée : "Algorithm of Destruction" est une franche réussite. Brutal, techniquement très au point et efficace, c'est tout ce qu'on peut attendre d'un bon album de Technical Death Metal. Ne manque qu'un mix un peu plus aéré pour sublimer les compositions du quintet, et on tient un petit bijou. Red Dawn se fraye une entrée fracassante sur la scène Metal française avec un premier album brillant, et j'espère qu'ils trouveront quelques dates en ouverture qui leur permettront de faire connaître ce très jouissif "Algorithm of Destruction".

Juillet 2016,
Rédigée par Inquisitor.


Red Dawn


Liens officiels

Facebook

Bandcamp (album en écoute intégrale)


Où se procurer l’objet ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...