jeudi 26 mai 2016

Intensive Square - "Anything That Moves" (2015)


(Par Inquisitor)


Parution : Format : Label : Univers : Pays :
29 juin 2015 LP Black Bow Records (vinyle)
Autoproduction (CD)
Technical Death Metal Pays de Galles


Intensive Square - Anything That Moves (2015)
Track-list :

1) The Long Man
2) Ends
3) Me Vs. the Cables
4) Rhino Fight
5) Gastric Emptying
6) Vegetarians  YouTube
7) Trials of the Ubermann
8) King



Line-up de l'album :

Chris Haughey : Chant.
Mathew Barnes : Guitare et saxophone.
Joe Harvatt : Guitare.
Tom Shortt : Basse.
Rich Lewis : Batterie.


Membres additionnels :

Aucun.






Premier groupe originaire du Pays de Galles chroniqué pour le webzine, et à vrai dire je me demande si j'en connais ne serait-ce qu'un autre. C'est donc avec les cinq lascars d’Intensive Square que je vais remplir les pages virtuelles de ce formidable média qu'est Internet, avec leur premier album "Anything That Moves" pour être plus précis. Sorti sur Black Bow Records (inconnu au bataillon pour ma part), le premier effort se pare d'un artwork plutôt tordu représentant une chimère humanoïde. Tordu, le mot est lancé.

Vous aimez Meshuggah ? Y'a intérêt, sinon vous risquez de passer complètement à côté de ce "Anything That Moves" dont le quintet suédois est la principale influence. Dans le son, déjà, puisque la production est ultra-moderne et bien compressée, avec des sons de guitare et de batterie très propres. Seule la basse se permet de baver un peu, donnant un chouette côté organique à l'ensemble, ce qui est bienvenu compte tenu de la nature très mécanique de la musique dIntensive Square.


Une machine bien huilée dirigée par des musiciens au niveau technique irréprochable, mais à l'esprit peut-être trop encombré par "Catch 33" ou "Nothing". On sent énormément l'influence de Meshuggah dans les compositions des Gallois, et ce tout au long de l'album. Le riffing, le rythme extrêmement saccadé et complexe, l'utilisation presque maladive de mesures asymétriques : même le chant crié est un vibrant hommage à la performance vocale de Jens Kidman. Mais, pas de panique, puisqu'un élément perturbateur amène un léger vent de fraîcheur.




Vous avez peut-être remarqué, en jetant un coup d'oeil au line-up, la présence d'un saxophoniste au sein de la formation. C'est LA vraie bonne idée de ce "Anything That Moves" : un sax très typé free jazz, à la limite de l'avant-garde, qui vient poser quelques notes dans cinq des huit titres de l'album. Un cri strident et torturé qui sonne comme une plainte de la machine qui s'emballe après plus de 45 minutes de marche forcée. Car, oui, Intensive Square fait dans la longueur : sur 8 morceaux, 4 d'entre eux affichent 6 minutes ou plus au compteur. Oui, encore à la mode « Meshuggesque » mais avec beaucoup moins de temps morts.

"Anything That Moves" est un condensé de la violence de Meshuggah. Exit les passages atmosphériques, les pistes de guitare inversées, les petits cleans cristallins : l'album des Gallois offre 45 minutes non-stop de Death Metal technique et extrême. Assez dur à avaler, j'en conviens. Mais c'est également une vraie force : une homogénéité remarquable, tant dans l'intensité que dans les sonorités. Intensive Square ne se perd jamais en digressions, n'en fait jamais trop. On comprend que les musiciens savent où ils vont, qu'ils savent ce qu'ils font, et en résulte un sentiment de cohésion extrêmement puissant. Et, je le rappelle, ce n'est que le premier album de la formation.

On pourra également trouver à Intensive Square des airs de Martyr ou bien Scarve, encore deux belles références en matière de Tech Death bien barré. Il ne reste plus à l'élève qu'à trouver sa voie. Intensive Square doit affirmer sa patte qu'on peut déjà entr'apercevoir avec les cuivres sus-cités et quelques passages plus lourds, typés Stoner, notamment sur Kings qui ferme le disque. J'ai pris beaucoup de plaisir à écouter ce premier album, qui est un excellent augure pour la suite de leur carrière. Espérons qu'ils sauront prendre un peu de recul sur cette première galette, et digérer de nouvelles influences.



Mai 2016,
Rédigée par Inquisitor.


Intensive Square


Liens officiels


Où se procurer l’objet ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...