samedi 12 décembre 2015

Regarde Les Hommes Tomber - "Exile" (2015)


(Par LeMasc)


Parution : Format : Label : Univers : Pays :
19 septembre 2015 LP Les Acteurs de l’Ombre Productions Post Black Metal France


Regarde Les Hommes Tomber - Exile (2015)
Track-list :

1) L’Exil
2) A Sheep Among the Wolves  YouTube
3) Embrace the Flames
4) They Came…
5) … To Take Us
6) Thou Shall Lie Down
7) The Incandescent March



Line-up de l'album :

Thomas : Vocaux.
A.B. : Basse.
R.R. : Batterie.
J.J.S. : Guitare.
A.M. : Guitare.

Membres additionnels :

Aucun.






Je peux vous dire que je trépignais d’impatience à l’idée d’écouter le successeur du premier album éponyme de Regarde Les Hommes Tomber. Car autant le dire tout de suite, même s’il y a belle lurette que j’ai lâché le black metal, car je n’y trouvais plus mon compte – sans doute lié au côté provocation de ma jeunesse – mais surtout ne ressentant plus de magie comme à la grande époque de Mayhem, Darkthrone ou Burzum. Je dirai qu’à part Samael et Impaled Nazarene, mon oreille n’a pas suivi l’évolution des autres groupes (si on peut parler d’évolution pour certains…), peut-être ai-je eu tort, toujours est-il que c’est ainsi.

Comme lors de leur précédent méfait, le groupe installe une ambiance instrumentale aussi glauque qu’envoutante et place l’auditeur dans un état de semi-transe vraiment agréable tout au long de la montée crescendo de L’Exil.

Dès le deuxième morceau, A Sheep Among the Wolves, je me retrouve surpris (et ce sera le cas tout au long de cette première écoute), les morceaux s’enchainent mais ne me procurent pas le plaisir que j’avais pu ressentir lors de l’écoute du premier album. Ce dernier sortait complètement des sentiers battus, perturbait mes bases et ne me laissait pas croire que j’avais à faire à un album de Black tellement l’originalité m’avait pris à contrepied.




Aujourd’hui (après une seule écoute, j’entends), "Exile" ne me surprend pas – renouant avec le black metal classique sans doute – en raison d’un chant simplement plus conventionnel qu’apporte le nouveau vocaliste et les blasts si typiques au style étant plus présents. Le précédent me paraissait plus lourd et le chant d’Ulrich (Otargos) moins marqué ou plus original.

Mais je ne suis pas homme à me laisser influencer par une première impression ni par une seule écoute, surtout qu’il arrive qu’on ne soit pas dans le bon jour avec l’esprit ouvert. Et je crois que ce recul aura été plus que bénéfique, comme souvent, car je ne pouvais pas croire qu’après un tel premier opus, Regarde Les Hommes Tomber puisse me décevoir. Donc, réitérant les écoutes, je réussis à percer le secret et à entrer dans ce monde de chaos et de désolation afin de comprendre ce second album qui n’est pas une simple suite mais une façon différente d’aborder le monde des divinités qui ont créé les êtres que nous sommes…

Tout comme le précédent, l’architecture de l’album se présente en sept titres, articulés par un instrumental central, une intro toute aussi instrumentale, et une longueur quasiment similaire, voire légèrement plus courte de trois minutes, il me semble…

Les hommes n’ont qu’à bien se tenir car la musique assénée par Regarde Les Hommes Tomber – même si elle emprunte des riffs et des rythmiques à des styles bien différents tels que le post rock ou post HxC voire au sludge – vous amène à respecter l’histoire et à écouter ce nouvel orateur. Thou Shall Lie Down est une merveille en soi et provoque le voyage qui se perpétue en douceur au gré de The Incandescent March… afin d’aller renverser la divinité pour que les hommes bannis puissent récupérer le trône et à leur tour bannir Dieu…


Il m’aura fallu plusieurs écoutes, en effet, mais le plaisir reçu en échange n’en est que plus grand, et j’aurai été le plus grand des abrutis si je n’étais resté que sur cette première écoute. De plus, en discutant avec Seb, un fan invétéré, il a eu exactement le même ressenti après la première écoute, c’est donc bien un signe…

Ce disque est définitivement bon, pas aussi surprenant et novateur que son prédécesseur mais à la hauteur d’une deuxième salve faisant mouche. Je reconnais avoir pris mon temps pour arriver à percer l’intrigue, mais souvent on loupe certaines choses dans la précipitation. Donc oui, le premier avait bousculé les fondations du black metal ; le second reprend les bases en y mêlant l’originalité du précédent. Il faut juste entrer dedans, et ensuite le voyage se fait naturellement…

Octobre 2015,
Rédigée par LeMasc.



Regarde Les Hommes Tomber


Liens officiels


Où se procurer l’objet ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...