mardi 28 octobre 2014

Fall of Summer 2014 - Live Torcy (vendredi 05/09/2014)



Fall of Summer 2014

Day 1

(par Dökkalfar)




Moment : 05/09/14.
Lieu : Base régionale de loisirs de Vaires-Torcy (Torcy, 77).



Fall of Summer_logo


Première édition du Fall of Summer, festival aux portes de Paris qui a pour ambition de proposer des groupes de métal extrême rarement ou jamais vus en France, le tout dans un cadre agréable. Nous verrons que le pari aura été réussi, et ce malgré quelques petits désagréments.


Fall of Summer 2014 - Live Torcy (vendredi 05/09/2014)

Je pars de Saint Mandé où je réside actuellement, direction la gare de Torcy par le RER A où des navettes attendent les festivaliers à priori, à priori car ce sera pour moi le plus gros souci rencontré durant ce week-end de septembre. J’en arrive donc à la gare, il est environ 14h, et là 1er souci : il n’y a pas d’indication concernant les navettes et leurs heures de passage. Fort heureusement, la chance me sourit car l’une d’elle arrive rapidement tandis qu’une grosse dizaine de campeurs attendent à l’arrêt depuis j’imagine un moment. La chance me sourira nettement moins le lendemain, mais j’aurai l’occasion d’y revenir.

 Je prends donc cette fameuse navette, direction la base nautique de Torcy. Une vingtaine de minutes plus tard, le bus s’arrête au bout d’une route et on comprend qu’il faut que l’on descende.  Là, tous les festivaliers présents se regardent en se demandant la direction à prendre vue l’absence d’indications. Nous décidons de prendre un petit chemin buissonné et riche en… orties, jusqu’à ce que l’on puisse apercevoir le fameux lac ; nous continuons notre route, croisant des golfeurs  un peu médusés de voir tous ces chevelus débarquer. Quelques minutes plus tard nous arrivons enfin sur la base de loisirs où la pose des bracelets se fait rapidement et sans bousculade, puis le point de contrôle avec des agents de sécu étonnamment laxistes quant aux objets qu’ils laissent rentrer sur le site (quand je pense qu’au Main Square j’ai dû lâcher déodorant et bouteille d’eau, c’est incompréhensible).


Fall of Summer 2014 - Live Torcy (vendredi 05/09/2014)

 J’arrive enfin sur le site à proprement parler, et là 1er constat : c’est plus petit que ce que j’avais imaginé. Au final ce ne sera pas un mal, mais je m’attendais à un truc assez immense vue la description qui avait été faite. A l’entrée, un poste de secours, sur la droite le merch officiel du festival et les stands de jetons pour la nourriture et les boissons, très bon marché, malgré l’idée « saugrenue » de servir de la Saint Omer, sans doute une des pires bières qui existe. Je m’en passerai ce week-end.  Devant moi, une 1ère scène, la Sanctuary Stage en bas d’une 1ère colline, ce qui permet à tout le monde de bien voir, que l’on soit dans la fosse ou assis dans ces gradins naturels, excellente idée.


Fall of Summer 2014 - Live Torcy (vendredi 05/09/2014)

En avançant un peu, on trouve des toilettes de chantier (et on fera en sorte d’en avoir besoin uniquement le premier jour), et un chapiteau accueillant l’Extrême Market du festival, peu de stands mais amplement suffisants, et des prix intéressants. Sur la gauche du chapiteau, on trouve une 2ème colline (reliée par un pont qui donne une vision magnifique sur le lac), qui nous mène au lac et à la Main Stage, la Blackwaters. Là l’émerveillement opère, quelle vue, quel cadre,  on a déjà envie d’y voir notre premier concert. En haut de la colline, un 2ème bar, des transats, les bancs en dur de la base nautique, et en bas la scène avec une fosse de sable façon plage, et tandis qu’Agressor commence ses balances, on est tous prêts.




Groupes :

 Cruxifiction  Mercyless  Agressor
 Bölzer  Rotting Christ  Aura Noir
 Borknagar  Venom





Cruxifiction_logo

Cruxifiction

J’arrive sur le site alors que Cruxifiction a déjà entamé son set depuis quelques minutes maintenant sur la Sanctuary Stage. N’étant pas un féru du black traditionnel, je ne me permettrai pas d’émettre une critique sur le groupe, mais apparemment, les dizaines de metalheads qui se trouvaient devant la scène ont apprécié donc… Ceci étant, ça fait toujours plaisir de voir un groupe français ouvrir pour la 1ère édition d’un festival. Je ne m’attarde pas trop, et pars découvrir un peu plus les lieux avant le concert de Mercyless.


Cruxifiction
Cruxifiction







Mercyless_logo

Mercyless

1er groupe de death du week-end à se présenter. Pour tout vous dire je n’avais pas écouté Mercyless depuis quelques années, mais ça fait vraiment plaisir de voir qu’ils tournent encore ; ils font partie avec Agressor et Loudblast des premiers groupes de métal extrême que j’ai pu écouter. Sans fioriture, ils nous délivrent 7 titres de death traditionnel et efficace,  tandis que le site commence un peu plus à se remplir. Une bonne (re)découverte.


Mercyless
Mercyless
Mercyless


Set-list Mercyless :

1) Substance of Purity
2) Infamy
3) A Message for All Those Who Died
4) God is Dreaming
5) Without Christ
6) Abject Offerings
7) Probably Impure 






Agressor_logo

Agressor

A un groupe près, les 3 groupes de death/thrash français de mon adolescence étaient présents à Torcy ce week-end, et je ne vais pas bouder mon plaisir. Agressor a l’honneur d’inaugurer la Blackwaters Stage et va nous délivrer 45 minutes de thrash/death puissant, et ce malgré quelques problèmes sonores en début de set. Mais la bonne humeur des provençaux est communicative et les sourires fréquents des membres du groupe feront oublier rapidement ces petits incidents techniques.

Agressor
Agressor
Agressor






Bölzer_logo

Bölzer

Retour à la Sanctuary Stage pour ce qui sera la 1ère  vraie découverte et la 1ère grosse claque du week-end. Et si Bölzer a fait l’unanimité durant ce week-end, ce n’est pas sans raison. Décidément, les Suisses ne font rien comme tout le monde : prenez un chanteur/guitariste ultra charismatique au look de chamane, aux tatouages très nombreux, à la barbe fournie, et un batteur un peu plus en retrait qui remplit parfaitement son job ; faites-leur jouer ce qu’on pourrait appeler un mélange assez improbable de Nile et de doom/drone à la Sunn O)) ou Esoteric ; limitez le blabla entre les morceaux pour ne pas faire retomber la pression, et vous obtenez un groupe original et terriblement efficace.  A revoir vite, en salle pourquoi pas pour renforcer encore plus l’ambiance.

Bölzer
Bölzer
Bölzer


Set-list Bölzer :

1) The Great Unifier
2) C.M.E.
3) Steppes
4) Entranced by the Wolfshook
5) Zeus – Seducer of Hearts






Rotting Christ_logo

Rotting Christ

1er groupe du week-end que j’attendais avec impatience, j’arrive à peu près à me caler dans les 1ers rangs pour faire mes photos alors que la foule commence véritablement à arriver sur le site.  Comme leurs compatriotes Septicflesh, Rotting Christ parvient à créer une atmosphère quasi religieuse, tout en étant très démonstratifs, quitte parfois à en faire un poil trop. Mais même si j’ai été vraiment content de les voir, le son était assez mauvais à l’endroit où j’étais en raison d’un gros problème de basses, et surtout, dès les 2ème ou 3ème morceaux, les pogos ont commencé, et comme lors des concerts de Septicflesh, des circle pits ont été lancés, m’obligeant à m’éloigner pour éviter d’être écrasé. Ceci étant, c’était un mal pour un bien vu que ça m’aura permis de retrouver une qualité sonore à mesure que je reculais.


Rotting Christ
Rotting Christ
Rotting Christ
Rotting Christ


Set-list Rotting Christ :
Incomplete

1) 666
2) P'unchaw kachun- Tuta kachun
3) The Sign of Evil Existence
4) In Yumen-Xibalba
5) Enuma Elish






Aura Noir_logo

Aura Noir

La nuit commence à tomber et c’est un autre monstre qui se présente sur la Blackwaters Stage, cette fois c’est le black métal des Norvégiens d’Aura Noir qu’il nous est permis d’apprécier. Avec un line-up quasi stable depuis leur création dans les années 90, ce qui est rare pour le genre, Aura Noir nous délivre dans une sublime ambiance de soleil couchant au bord du lac (oui, ça fait rêver comme ça) leur black aux accents thrash et rock’n’roll, classique mais efficace qui conquiert un peu plus un public déjà acquis à sa cause. Aggressor est toujours en forme malgré son accident. Apollyon quant à lui, est très sollicité par le public, qui le lui rend bien. Malheureusement, je n’ai pas la chance de pouvoir voir la fin du set vu que je dois aller tenter de me placer pour le groupe que j’attends le plus du week-end, à savoir Borknagar.


Aura Noir
Aura Noir
Aura Noir
Aura Noir


Set-list Aura Noir :

1) Upon the Dark Throne
2) Hell's Fire
3) Fighting for Hell
4) Deep Tracts of Hell
5) Shadows of Death
6) Snake
7) Abbadon
8) Hades Rise
9) South American Death
10) The Stalker
11) Condor
12) Black Metal Jaw
13) Iron Night/Torment Storm
14) Conqueror 






Borknagar_logo

Borknagar

J’arrive dans la fosse où plusieurs fans comme moi sont déjà en train d’attendre ce qui apparait à mes yeux comme le véritable évènement du week-end. On pourra critiquer le fait que Borknagar ne joue que sur la « petite » scène,  les voir enfin en France près de 20ans après leur dernière apparition française fera oublier ce qui n’est au final qu’un détail tant le plaisir est immense.


Borknagar
Borknagar

Borknagar c’est un peu le super groupe par excellence, tant chacun des membres du groupe a apporté au métal norvégien. Entre Lazare et sa voix si particulière qui officie dans bon nombre de projets avant-gardistes comme Age of Silence ou Solefald ; Athera (qui remplace Vintersorg pour la tournée et qui officie en temps normal dans les trop sous-estimés Susperia) ; Vortex qu’on ne présente plus et que je n’avais pas revu depuis le retour d’Arcturus au Hellfest 2012 ; Øystein G. Brun, véritable maitre à penser et âme du projet Borknagar, si discret mais tellement présent. Voir jouer une telle brochette de maîtres est un régal absolu. La, bien trop courte, set-list de 10 titres ratisse assez large, de "The Olden Domain" à "Urd", leur dernier chef-d’œuvre, avec pour moi 2 temps forts : Ocean Rise, chanson préférée de Vortex apparemment et album qui m’a fait découvrir le groupe, et Frostrite que l’on attendait tous avec impatience. Un régal je vous dis, et ce malgré les quelques problèmes de son sur les voix parfois bien trop en retrait, surtout celle d’Athera. La bonne humeur et le « jamming » fréquent du groupe a fait oublier tout ça et ne retenir que les bons moments de ce mémorable concert.


Borknagar
Borknagar
Borknagar
Borknagar


Set-list Borknagar :

1) The Genuine Pulse
2) Oceans Rise
3) Epochalypse
4) Ruins of the Future
5) Ad Noctum
6) The Eye of Oden
7) Frostrite
8) Universal
9) The Dawn of the End
10) Colossus 






Venom_logo

Venom

1er véritable légende du week-end, sans qui nombre de groupes n’existeraient pas, Venom apparait sur la Blackwaters Stage où la nuit est tombée depuis une bonne heure désormais. Détail surprenant, ici point d’amplis Marshall ou Blackstar, mais des amplis Orange qu’on a plutôt tendance à voir accompagner les groupes de stoner. Pour être honnête, j’aurais du mal à critiquer la prestation de Venom vu qu’ils font partie des quelques groupes pionniers que je n’ai quasi jamais écoutés quand j’étais plus jeune alors que j’ai été nourri à Black Sabbath, Deep Purple et Scorpions. Alors mon avis ne sera que celui d’un novice qui connait néanmoins les classiques du groupe. 1er constat, Cronos est extrêmement en forme et n’a pas changé en 20 ans, adoptant toujours ce look de cuir et de clous. 2ème constat, le son est extrêmement bon ce qui permet d’apprécier ce concert à sa juste valeur. Les plus gros titres, sauf Countess Bathory, seront joués et le public en transe montrera son enthousiasme. Un très bon concert une nouvelle fois dans des conditions des plus agréables, même si Venom sombre parfois dans la caricature et l’absence d’originalité dans les titres des chansons prêtant parfois à rire, mais on ne se le permettra pas.


Venom
Venom


Set-list Venom :

1) Black Metal
2) Hammerhead
3) Bloodlust
4) Buried Alive
5) Antechrist
6) Hail Satanas
7) Pedal to the Metal
8) Resurrection
9) The Evil One
10) Welcome to Hell
11) Leave Me in Hell
12) Warhead
13) Fallen Angels
14) In League With Satan
15) Witching Hour




  Ne dormant pas au camping et étant dépendant du dernier RER, j’ai malheureusement dû partir sans pouvoir apprécier la performance d’Impaled Nazarene, Carcass et Vampyre.







 Il est passé minuit et est temps de faire un petit bilan de cette toute première journée au Fall of Summer. Déjà le temps a été splendide, c’était moins de stress pour les musiciens et l’organisation. Ensuite, un son globalement correct avec des artistes contents d’inaugurer le festival, et pas trop de monde, ce qui contraste énormément avec l’étouffement humain du Hellfest. Niveau fatigue, même si je regrette de ne pas avoir pu tout voir, j’ai pu me poser tranquillement pendant des sets et reprendre des forces. Donc tout va bien, prêt à attaquer la deuxième journée avec autant d’enthousiasme.


Fall of Summer 2014 - Live Torcy (vendredi 05/09/2014)


24 septembre 2014,
Rédigé par Dökkalfar.



Fall of Summer 2014 - Live Torcy (vendredi 05/09/2014)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...