dimanche 27 avril 2014

Magoa / In The Guise Of Men / Idensity - Live Herblay 2014



Magoa / In The Guise Of Men / Idensity

In the guise of goodbye…

(par LeMasc)




Moment : 08/02/14.
Lieu : La Luciole (Herblay, 95).


Magoa / In The Guise Of Men / Idensity @ La Luciole, Herblay 08/02/2014


Nous voilà samedi, fin d’après-midi, je prends la route vers la capitale, du moins la banlieue ouest/nord-ouest, direction Argenteuil exactement histoire de récupérer mon pote Fanfan, afin de se faire un petit concert ensemble, comme d’hab quoi, et en se faisant, au passage, un petit couscous au palais de Souss avant d’entamer les hostilités.



Idensity_logo

Quelques minutes après notre entrée en salle, le premier groupe Idensity ouvre le bal. Formation parisienne tout comme les trois qui joueront ce soir, Idensity marque la différence avec une présence féminine au violon, et il faut reconnaitre que le côté charme fait toujours son effet… Mayline violin……. wahou……


Idensity

Le groupe nous fera un petit set de sept titres introduit par Chronicles dont l’intro sur sample est entièrement jouée par le batteur, et ça, ça le fait. Ensuite, je ne noterai que l’excellent Sekhme, non pas que ce ne soit pas bon, mais plutôt que je découvrais le groupe, du coup, mon ressenti est un peu faussé. Idensity impose un metal planant et prenant mais qui malheureusement manquera de son, du moins de puissance, afin d’en apprécier toutes les subtilités. Sur disque leur musique est envoutante, par ses mélodies rehaussées par le violon et les alternances de chants growl et clair.


Idensity
Idensity

Dommage, ça m’aura un peu gâché le plaisir de la découverte et la vengeance du houblon aura raison de moi, j’avoue je suis faible….. Ceci dit, cela reste un groupe à surveiller de près.




Set-list Idensity :

1)       Chronicles
2)      Over The Abyss
3)       New Year Eve
4)     The Seven Seals
5)      Sekhmet
6)      Typhon
Annunaki





In The Guise Of Men_logo


In The Guise Of Men

C’est au tour d’In The Guise Of Men de monter sur scène. Après l’intro, Blue Lethe vient tout de suite mettre les choses en place. Le son est bien là, mais quelque chose me chiffonne dans la prestation, comme si un truc ne tournait pas rond… même si le mélange de style n’est pas forcement évident, la dernière fois à Argenteuil ou sur disque le phénomène ne me sautait pas au visage comme ça… Bref Violent Overthrow et Suicide Shop mènent la danse comme il se doit, le guitariste comme à son habitude tourne en rond comme si il était habité par une sorte de crise… Puis vient Drowner, j’adore, quel chant sur celle-ci, elle me colle direct les petits poils des bras debout, comme diraient les jeunes : « c’est ça que c’est bon !! »


In The Guise Of Men
In The Guise Of Men

Sale Paradise prendra le relais, je me demande encore comment le bassiste fait pour encore se tenir debout tellement il descend bas par moment… pas au niveau des notes mais au niveau de la basse vers le sol, limite il la pose sur scène… Avant de lancer Dog Man Transposition, Krys, le chanteur annonce qu’il quitte le groupe. Ah, c’était donc ça le truc qui me tarabustait, en plus qu’après réflexion, on voyait bien qu’il manquait de présence, physique bien entendu, car la voix, elle, était bien là, et ce Dog Man Transposition fut donc la conclusion de Krys avec ce groupe. Mais à suivre car connaissant le bonhomme……………. hein Michel ?




 Set-list In The Guise Of Men :

1)       Intro
2)      Blue Lethe
3)       Violent Overthrow
4)     Suicide Shop
5)      Drowner
6)      Sale Paradise
Dog Man Transposition





Magoa_logo


Magoa

Une tartine de houblon supplémentaire, offerte cette fois par Lilith, les discussions fusent sur pas mal de sujets car le petit groupe ne s’est pas vu depuis un moment… Bref, on ne patientera pas longtemps avant que Magoa prenne le dernier relais…

Magoa
Magoa

C’est donc une formation en grande forme que je découvre, car à part un ou deux titres sur la toile, je ne possède pas encore l’album et donc découvre au fur et à mesure leurs différents morceaux. Et je peux vous dire Messieurs, Dames, que ça dépote sévère… et donc Eat You Alive suivi d’Estamos Locos – celle-là je la connais – impriment tout de suite les règles de base du groupe.


Magoa

J’en connais pas mal qui pourraient prendre deux ou trois leçons car malgré une salle pas forcément très remplie, le groupe se donne comme si elle était comble, chapeau. Tout est carré, ou presque mais j’y reviendrais, le son est nickel, un peu normal c’est Ed derrière la table… les titres s’enchainent. BN (Lolo) fait le show dans le pit, avec toutes les « Hard-Core et graphie » qui vont bien… Party Time d’enfer, Max Bet énorme avec le petit passage planant, Cyd (chant) est en forme et c’est bien cool de voir un groupe se donner comme ça surtout quand c’est mérité.


Magoa
Magoa

Betraying Grace introduit le dernier tiers du concert, et quel morceau, un tube interplanétaire, une tuerie diraient mes enfants dont ce morceau est presque un hymne et qu’on écoute régulièrement ensemble… Ailleurs enchaine, suivi de Broken Record et de There Is No Tomorrow. Et voilà, le dernier album aura été joué en entier ; ils concluront avec Animal d’un précédent EP. Ce fut vraiment excellent et je crois pouvoir dire que c’est un groupe à suivre car c’est carré, ça envoie. Il manque plus qu’un petit backdrop en fond de scène et le tour est joué…..




Set-list Magoa :

1)       Eat You Alive
2)      Estamos Locos
3)       Wall Of The Damned
4)     Party Time
5)      Max Bet
6)      Forgotten Saints
7)      Betraying Grace
8)      Ailleurs
9)      Broken Record
10)  There Is No Tomorrow
11)    Animal


Bon je déconne pour le backdrop, en fait le lighteux, malgré l’insistance d’Ed, ne captera pas qu’il faut aller décrocher le drap qui est devant afin que le groupe puisse jouir de tous ses moyens. Mais rien n’y fera et la prestation ne s’en sentira pas non plus. Du coup on fera une petite photo tous ensemble une fois la salle vidée, histoire de rigoler encore une fois. Merci les gars c’était cool, et un grand merci à Seb de la Luciole.


Magoa / In The Guise Of Men / Idensity @ La Luciole, Herblay 08/02/2014

Après tout ça, et bien on est rentré chez Fanfan, dormir du sommeil du juste bien mérité. La suite au prochain épisode……. à suivre.

Mars 2014,
Rédigé par LeMasc.



Magoa / In The Guise Of Men / Idensity @ La Luciole, Herblay 08/02/2014


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...