lundi 31 mars 2014

Iymrya - "The Untold Tales" (EP 2013)


(Par Vivine Lilith)


Parution : Format : Label : Univers : Pays :
Octobre 2013 EP Sombrati Records Atmospheric Dark Fantasy Soundscapes
based on Medieval Times
Perse - Iran


Iymrya - The Untold Tales (EP 2013)
Track-list :


1) Beyond the Fairies Land
2) The Leprechaun Forest
3) Swamp Night (tribute to Finntroll)
4) The Witches Lodge
5) She Casted the Spell on Haunted Woods
6) The Hollow Vale Whispers
7) Across the Wooden Bridges
8) Untold Journey


Click here for English Version :
Version anglaise/english version


A.R.A. Elyad, aka Iymyr - Iymrya



Line-up de l'EP :

A.R.A. Elyad, aka Iymyr : Tous instruments.

Membres additionnels :

Aucun.



Et voici que mon âme s’est perdue dans les méandres noirs du Royaume Iymrya...


Croyez bien, chers lecteurs, que vous allez être surpris par l’ingéniosité de cet auteur perse aux multiples talents, puisque tout comme moi, vous allez succomber devant A.R.A. Elyad aka Iymyr. Cet esprit obscur est ambitieux et sait autant jouer avec la musique, que s’amuser à écrire des nouvelles. Il est en perpétuel mouvement et donc en constante évolution, ce qui en fait un artiste à part entière et inimitable. C’est en 2010, en ces terres perses magnifiques, que les sons enchanteurs se créent au fil du temps. Selon son créateur, "Iymrya" signifie en langage perse ancien : « Dieu de la Mort Noble et du feu sacré ». Iymrya est un style de musique unique, le royaume sombre où des ombres sans vie se propagent ; c’est un château en ruine où des esprits passent ou trépassent... D’après A.R.A. Elyad aka Iymyr, son style apparaît plus que varié : « Dark Ambient épique et atmosphérique (mixture de Néo-classique, Dark Ambient, Dark Wave et même de Dark Folk avec une atmosphère épique) projet musical avec des contes médiévaux, fantastiques, lugubres et d’horreur comme influence d’Elyad (utilisant au départ le pseudonyme d’"Elyad The Pain" et "Iymyr" et bien d’autres dans d’ex projets). Iymrya est la manifestation musicale de l’artiste sombre A.R.A Elyad aka Iymyr, basé sur des contes médiévaux, fantastiques et d’horreur. » Ce compositeur est inspiré par de nombreux genres tels que « Le Moyen-âge – Les atmosphères sombres et mélancoliques – La fantaisie sombre – Le royaume de Tolkien – L’horreur et le gothique – Les batailles épiques – La mythologie » ; ainsi que par des groupes comme « Dargaard, Die Verbannten Kinder Evas, Summoning, Elend, Midnight Syndicate, Nox Arcana. »

Iymrya_logo

Pénétrer dans l’antre d’Iymrya, c’est entrer dans un royaume lointain, à la fois sombre, mélancolique, fantastique et médiéval...

Voyez cette image que représente cette couverture de l’EP : "The Untold Tales". Fermez vos yeux comme j’aime à le faire, imaginez un ancien voyageur raconter des contes indicibles. Oyez ces sons majestueux qui vous transportent d’emblée vers d’autres temps...


Ce premier titre Beyond the Fairies Land s’invite dans mes ouïes sensibles telles une ode à la douceur sombre et enchanteresse d’une ballade chez Mère Nature. Laissez-vous bercer par ces sons doux tel le velours, écoutez cette flûte enchantée et mélodieuse. Ces voix qui vous accompagnent doucement, mais sûrement, vers une contrée qui vous semblerait idyllique. Il n’en est rien ! Ne vous y trompez pas, vous n’êtes pas en terrain merveilleux et féérique, vous entrez dans l’esprit noir d’un artiste exceptionnel... Les petits sons cinglants de cette petite cloche et cette ambiance lourde qui augmente d’un seul coup, et plusieurs fois, m’interpellent. Comme si une ombre menaçante rôdait... Ce premier titre me touche puisqu’il me rappelle certaines harmonies que j’affectionne chez ce groupe mythique qu’est Dark Sanctuary... Laissez-vous bercer...

The Leprechaun Forest s’annonce ensuite malicieusement. Voyez-vous ces petits êtres malins, vifs, drôles ? Connaissez-vous les lutins et autres farfadets qui vivent dans ces lointaines forêts ? Vous les apercevez au détour de hautes herbes ou cachés derrière quelques troncs d’arbres anciens ou de rocailles, ça et là... Voyez leurs yeux brillants, devinez leur marche lente, puis rapide et entraînante. Ont-ils l’air joyeux ? Ont-ils des intentions honorables ? Que préparent-t-ils ? Pour moi, ces bruits sont  inquiétants, j’entends les susurrements de ces esprits espiègles...

S’ensuit le troisième titre : Swamp Night... A.R.A. Elyad aka Iymyr vous invite ici à entendre une gracieuse mélodie : celle de la nuit et de ses douces ténèbres. Vous admirez toutes les scintillantes étoiles parsemées sur ce toit sombre de la Terre... Sentez cette ambiance qui semble sereine d’abord, mais qui prend une autre tournure au fur et à mesure que vous tendez l’oreille ! Les harmonies deviennent délicatement pesantes, distinguant tout de même quelques petits bruits de certaines créatures nocturnes, tels des grillons ou des grenouilles. Vous pouvez apercevoir les lucioles virevoltant de ci, de là. Nous sommes dans un marais, le paysage se transforme, le mystère et l’angoisse font place...

Laissez-moi vous entraîner à présent dans un endroit très étrange, particulièrement angoissant : The Witches Lodge... Ce début n’a rien de féérique, la magie se fait entendre certes, mais les sons sinistres sont pesants et lents. Qu’annoncent-ils ? Quelles sont ces silhouettes évaporées qui  s’animent dans l’ombre ? Oyez ces mystérieux corbeaux noirs qui observent dignement et en silence... Cette angoisse permanente s’installe dans cet endroit magique mais terrifiant. Et ce chant discret d’oiseaux aussi noir que la nuit pure, qu’annonce-il ? Un mauvais sort a-t-il été élaboré ou serait-ce de la magie blanche ? Je vous laisse seuls juges... Et soudainement, plus un son... Cette troisième mélopée est pour moi une ode à un compositeur que tout le monde connaît : Howard Shore. Certes, en beaucoup plus obscur et plus énigmatique,  tout comme son créateur A.R.A. Elyad aka Iymyr...

She Casted the Spell on Haunted Woods... Ce titre suffit à lui-même pour annoncer cette mélodie crépusculaire. Des sons de magie, des murmures, les crépitements d’un feu, quelqu’un qui semble travailler discrètement, entendez-vous ces bruits féériques ? Ce titre est très court, mais il est excellent, car il serait peut-être répétitif s’il était plus long ? Laissez-vous envoûter par ces lieux mystérieux...

Voilà que The Hollow Vale Whispers pénètre dans mes veines... L’une de mes préférées sur cet EP exceptionnel ! Je me laisse ensorceler par ces bruits d’armes, tout comme ces murmures de morts... Un lieu hanté se dessine dans mon esprit qui se trouble d’angoisse. Des ombres noires envahissantes apparaissent et je ressens un mauvais présage... Des bruits de désolation parmi des chants légers d’oiseaux. J’imagine un champ de bataille et des morts réveillés, est-ce la pénombre ou fait-il nuit ? Quelle histoire pourrait bien nous dévoiler cette vallée embrumée ? Oyez ces tourments terrifiants et laissez-vous emporter par ces âmes perdues et effrayantes... Vous n’osez plus bouger, votre souffle est lent, et votre sang est glacé...

Across the Wooden Bridges est une suite évidente puisque les notes sombres s’enchaînent aussitôt. Des bruits d’animaux et du bois qui craque... Au-dessus de vos têtes survolent de bien curieuses et vives chauves-souris. Serait-ce une traversée  nocturne ? Un passage vers un autre monde ? Des sortes de voix très glauques et profondes se font alors entendre et la chair de poule se dessine sur votre peau... Y aurait-il des créatures perfides cachées derrière des arbres ? Vos yeux cherchent quelqu’un alentour car l’on distingue soudainement de sublimes et pesantes notes de piano... Délicate mélodie... Comme j’aurai aimé les entendre plus longtemps, elles semblaient envoûtantes et attirantes...

Untold Journey est la plus longue de cet EP... Autant être franche, j’adore ce dernier titre de plus de treize minutes ! L’ambiance est donnée dès le début avec ses sons graves, mais enchanteurs. Je devine quelqu’un qui écrit longuement et pressement, avec une plume sur du parchemin. Un feu de cheminée et des sons angoissants comme ces chants religieux qui s’intensifient par moments... Ces voix d’homme sont si profondes et graves, qu’elles envahissent mon esprit. Cette personne serait-elle en train de rédiger un écrit très important, comme un testament ou une dernière confession, peut-être est-ce un récit de fin de vie ? Des sons lumineux se font maintenant entendre, ressemblants à des voix plus délicates, des voix de femmes, peut-être des muses qui survolent cette âme voyageuse, comme pour l’accompagner quelque part... Mais l’angoisse est toujours palpable et la noirceur est toujours de rigueur ! Oyez-vous maintenant ces bruits d’eau, des sons doux et frais ? Il semblerait que ce personnage ait quitté un endroit chaleureux pour voguer vers des lieux inconnus, mystérieux... Et voilà que ce périple sur l’eau est terminé. C’est un changement d’ambiance, un nouveau décor. Comme si une halte était de rigueur. Alentour, on perçoit des sifflements oiseaux, et à nouveau comme un feu légèrement flamboyant, comme réchauffer un voyageur fatigué... Des armes s’affûtent, serait-ce l’ultime voyage d’un esprit solitaire et errant ? Et voilà que mon âme est totalement captivée par ces sons majestueux de guitare sèche ! Séduite par cette sombre et pesante harmonie, mon esprit s’évade alors avec ce personnage et se fond dans un paysage lugubre,  presque funéraire... La quiétude est de rigueur et la mélancolie m’envahit... Mon sang n’est plus rouge vif mais totalement imprégné de cette encre sombre... silence...


Iymrya - "The Untold Tales" (EP 2013)


Vous aurez compris que cet artiste inconditionnel puisse faire apprécier ses harmonies uniques. Suivant son instinct ténébreux et se perdant dans ses pensées les plus mélancoliques et terrifiantes, la noirceur d’A.R.A. Elyad aka Iymyr nous offrira très certainement de très belles compositions aussi sombres et pesantes que son âme ! Quel que soit le genre musical, il saura jouer avec les notes les plus médiévales, fantastiques ou les plus obscures ; et enjolivera vos pauvres esprits avec la plus profonde et la plus sinistre tristesse. C’est avec une grande curiosité que je suivrai cet artiste intemporel et mystérieux, qui a conquis et bouleversé mon âme mélancolique... Je pense même que ces sons incomparables pourraient correspondre à des musiques de films, et pourquoi pas à des musiques de jeux vidéos... L’avenir d’Iymrya risque d’être grandiose...


Janvier 2014,
Rédigée par Vivine Lilith.


Sources :

En suivant le lien ci-dessous, vous pourrez aisément le télécharger et écouter ce fabuleux EP :



Je vous invite aussi à vous délecter de ses écrits (en anglais) concernant "The Untold Tales" ci-dessous :






Pour vous imprégner encore plus de ces ambiances énigmatiques, vous pourrez écouter aussi le sublime "Tale of fallen throne" (LP), qui est en quelque sorte le conte d’un royaume médiéval, sorti en mai 2013. Vos ouïes seront captivées par cette palette aux différentes sonorités, dont vous trouverez ci-dessous le lien pour l’écouter attentivement :













Iymrya - "The Untold Tales" (EP 2013)


(By by Vivine Lilith)


Release : Format : Label : World : Country :
October 2013 EP Sombrati Records Atmospheric Dark Fantasy Soundscapes
based on Medieval Times
Persia - Iran


Iymrya - The Untold Tales (EP 2013)
Track-list :


1) Beyond the Fairies Land
2) The Leprechaun Forest
3) Swamp Night (tribute to Finntroll)
4) The Witches Lodge
5) She Casted the Spell on Haunted Woods
6) The Hollow Vale Whispers
7) Across the Wooden Bridges
8) Untold Journey


A.R.A. Elyad, aka Iymyr - Iymrya



Line-up :

A.R.A. Elyad, aka Iymyr : All instruments.

Additional members :

None.



And so here is my soul lost in the dark twists and turns of the Iymrya’s kingdom...

Believe me, dear readers, you’re going to be surprised by the cleverness of this Persian author and his multiple talents, because like myself you’ll succumb in front of A.R.A. Elyad aka Iymyr. This obscure spirit is ambitious and knows how to play music, as well as playing to write novels. He is in perpetual movement and so in constant evolution, which turns him a true and inimitable artist. It was in 2010, in these beautiful Persian lands, when the charming sounds created themselves in the course of time. According to its creator, "Iymrya" means in ancient Persian language : “God of noble death and sacred fire“. Iymrya is a unique musical style, the dark kingdom where dead shadows spread themselves ; this is a castle falling apart where spirits pass and pass away… According to A.R.A. Elyad aka Iymyr, his style appears diversified : « Epic atmospheric Dark Ambient (mixture from Neoclassical, Dark Ambient, Dark Wave and even Dark Folk with epic atmosphere) musical project with medieval, fantasy, gloomy tales and horror as influence of Elyad (originally was under the pseudonym "Elyad The Pain" and "Iymyr" and many other ones with ex-projects). Iymrya is musical manifestation of dark artist A.R.A Elyad aka Iymyr, based on medieval, dark fantasy & horror tale. » This songwriter is inspired by lots of genres  like « Middle Ages – Somber & melancholic atmosphere – Dark fantasia – Tolkien realm – Horror & gothic – Epic battles – Mythology » ; as well as bands like « Dargaard, Die Verbannten Kinder Evas, Summoning, Elend, Midnight Syndicate, Nox Arcana. »

Iymrya_logo

Entering Iymrya’s den is like entering a faraway kingdom, dark, melancholic, fantastic and medieval…

Look at the picture appearing on the EP’s cover : "The Untold Tales". Close your eyes like I do, imagine an old traveler narrating unspeakable tales. May you hear these majestic sounds carrying you to other eras…


The first track Beyond the Fairies Land invites your sensitive ears to an ode to dark and enchantress sweetness, like a ballade into Mother Nature. May you be soothed by these soft sounds like velvet, may you hear this enchanted and melodic flute. These voices attending you softly, but surely, to a land that seems idyllic. But it is not ! Don’t be misleaded, you’re not into some marvelous and magical ground, you’re entering the black spirit of an exceptional artist… The little stinging sounds of this little bell and this heavy atmosphere increase in one go, and many times calling out to me. Like if a threatening shadow settled in… This first track touches me because it reminds me some wind sections that I like from this mythical band which is Dark Sanctuary... May you be soothed…

The Leprechaun Forest proclaims itself maliciously. Do you see these little crafty, vivacious and funny beings ? Do you know the sprites and elves living in faraway forests ? You can see them in the course of high herbs or hidden behind the trunk of some ancient trees or stony ground, here and there… May you see their brilliant eyes, sensing their slow march, then faster and lively. Do they seem joyful ? Do they have honorable intentions ? What are they preparing ? According to me, these sounds are disturbing, I’m hearing to the whispers of these impish spirits…

Then follows the third track : Swamp Night... A.R.A. Elyad aka Iymyr invites you hearing a graceful melody : the one from night and its soft tenebrae. You can admire all the sparkling stars on this dark earth’s roof… First may you feel this serene atmosphere, turning into something very different while you’re clearly listening ! The wind sections are becoming gently heavy, despite everything distinguishing some little noises from nocturnal creatures, like crickets or frogs. You can notice fireflies twirling here and there. We are into a swamp, the landscape transforms itself, mystery and anguish are giving way…

Now let me lead you to a strange place, very harrowing : The Witches Lodge... The beginning has nothing to do with fairyland, even if magic can be heard, but the sinister sounds are heavy and slow. What are they forecasting ? Who are these evaporated silhouettes animating themselves in the dark ? May you hear these mysterious and black crows observing with dignity within silence… This permanent anguish settles down in this magical but still terrifying place. And this discreet singing of birds, as black as night, what are they forecasting ? A gloomy spell has been elaborated or could it be white magic ? You can be your own judges… Suddenly, no more sound… This third monotonous chant is according to me an ode to a well-known composer : Howard Shore. Of course in a more obscure and enigmatic way, like his creator A.R.A. Elyad aka Iymyr...

She Casted the Spell on Haunted Woods... Only the title shows up this crepuscular melody. Some sounds of magic, some whispers, a fire’s crackling, someone who seems to work discreetly, may you hear these enchanting noises ? This track is very short but it is excellent, because it could have been repetitive if it was longer ? May you be bewitched by these mysterious places…

And so The Hollow Vale Whispers penetrates your veins… This is one of my favorites upon this exceptional EP ! I let me be bewitched by these sounds of weapons, like these slain’s whispers… A haunted place appears into my soul disturbed by anguish. Black and intrusive shadows reveal themselves and I feel a bad omen… Some sounds of desolation within light chants of birds. I can imagine a battlefield and some awakened slain, is it half-light or nighttime ? Which story could be revealed by this foggy valley ? May you hear these terrifying torments and let yourselves be taken by these lost and dreadful souls… You can’t move anymore, your breath is slow, and your blood is frozen…

Across the Wooden Bridges is an evident line because the notes chain themselves right away. Some animal sounds and some crackling wood… Beneath your heads are flying over curious and lively bats. Could it be a nocturnal crossing ? A passing to another world ? Sort of profound and seedy voices are getting themselves heard and creeps appear on your skin… Could we find treacherous creatures hidden behind the trees ? Your eyes are seeking someone in the area when we distinguish some subtle and heavy piano notes… Delicate melody… I wish I could listen to them longer, they seemed spellbinding and attractive…

Untold Journey is the longest piece on this EP… To be honest, I love this last track lasting more than thirteen minutes ! The atmosphere is produced from the beginning with these deep sounds, but still charming. I can guess someone who writes for a long time very fast, with a quill on a parchment. A chimney fire and anguishing sounds like these religious chants are growing sometimes… These masculine voices are so profound and deep, overcoming my spirit. Maybe this person is writing a very important publication, like a testament or a last confession, maybe some end of life’s writing ? Luminous sounds can be heard, similar to more delicates voices, women voices, maybe some muses flying over this traveler soul, like they were escorting him somewhere… But anguish is still patent and darkness still required ! Now may you hear these water sounds, soft and fresh sounds ? It seems that this character left a warm place to sail towards unknown venues, mysterious… And so this water trek is over. This is another atmosphere, a new set. Like if a break was necessary. Nearby we can see some whistling of birds, and one more time like a blazing fire, as if a traveler needed to warm up… Some weapons are getting sharpened, could it be the final travel of a solitary and wandering spirit ? And my soul is fully captivated by acoustic guitar majestic sounds ! Seduced by this dark and heavy balance, my spirit slips away with this character and melts away in a lugubrious landscape, almost funereal… Tranquility is still required and melancholy takes over me… My blood isn’t bright red anymore but fully soaked by this dark ink… silence…


Iymrya - "The Untold Tales" (EP 2013)


As you’ve already understood, this unconditional artist can give you appreciation of unique harmonies. Following his saturnine instinct and disappearing in his most melancholic and terrifying thoughts, the blackness of A.R.A. Elyad aka Iymyr will offer you beautiful compositions as dark and heavy as his soul ! Whatever it be the musical genre, he’ll know how to play the most medieval, fantastic or obscure notes ; and will adorn your poor souls with the most profound and sinister melancholy. With a huge curiosity I’ll follow this timeless and mysterious artist, who conquered and overwhelmed my melancholic soul… I even think that these incomparable sounds could match with soundtracks, and why not music for video games… The future of Iymrya will probably be spectacular…


January 2014,
Written by Vivine Lilith &
Translated by Vlad Tepes.


Sources :

Following the link below, you can easily download and listen to this fabulous EP :



I invite you to take great delight of his words concerning "The Untold Tales", here below :






To immerse yourself even more into these enigmatic atmospheres, you can also listen to the sublime "Tale of fallen throne" (LP), which is in some way the tale about a medieval kingdom, released in May 2013. Your ears will be captivated by this range with multiple sonorities, and below you’ll find the link to listen to it carefully :






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...