jeudi 6 juin 2013

Natremia / Maleficentia / Chadenn / Neptrecus - Live Paris 2013



Natremia / Maleficentia / Chadenn / Neptrecus

Black Metal d'appellation certifiée...

(par Metallic)



Moment : 21/04/13.
Lieu : Le Klub (Paris 1er).
Organisateur(s) : Pavillon Noir Asso.



Natremia / Maleficentia / Chadenn / Neptrecus @ Le Klub, Paris 21/04/2013


Ce mois d'avril est chargé en concerts et ce dimanche soir l'agenda va en faire les frais car il y a tout au moins quatre concerts le même soir. D'un côté au Batofar, la dernière finale du Headbang Contest parisien pour élire le gagnant qui aura la chance de jouer au Motocultor Festival, Deafheaven et Monarch! à la Flêche d'Or, Moonspell et Insomnium au Trabendo puis enfin de l'autre côté la soirée dont je me rends aujourd'hui.
Elle est entièrement dédiée au Black Metal français et underground. J'adore pourtant Moonspell que j'ai vu à de nombreuses reprises mais il est important je trouve de soutenir notre scène locale et underground, d'autant plus que la scène française est de très grande qualité et d'une richesse indéniable. Si ces jeunes groupes espèrent percer au moins un minimum et se faire connaitre, ça doit passer par notre soutien, par votre soutien.

Quatre concerts le même soir, il est donc difficile pour une petite formation de faire sa place dans le milieu underground. Heureusement que l'association Pavillon Noir, tout comme Battle'S Beer et les Acteurs de l'Ombre sont là pour faire perdurer cette scène. Pavillon Noir ne le sait que trop bien et rentrer dans ses frais pour l'intérêt de tout le monde est une chose essentielle.

Je ne m'étais pas rendu au Klub depuis décembre et à la salle du premier sous-sol depuis fort longtemps. Ce soir au deuxième sous-sol se tient une soirée de Hipster.




Neptrecus_logo

Le premier groupe à jouer ce soir n'est autre que Neptrecus. Je les ai vu en janvier au Paris Poppins et leur prestation était excellente.

Configuration quasi identique sur scène, exceptée pour le guitariste qui prend la place du bassiste. Le groupe parisien va évidemment s'axer sur son merveilleux premier album "L'Aube du Déclin" sorti en janvier chez Mortis Humanae Productions. Neptrecus ne le jouera pas entièrement comme il a pu le faire au Paris Poppins à l'exception d'un ou deux titres.

Svarga & Arawn (Neptrecus)

Svarga (Neptrecus)

Sur scène c'est toujours carré, pro et intense. Encore une fois le set est très bon et à la hauteur de mes espérances. Au fil des concerts, les musiciens sont de plus en plus à l'aise. Les morceaux sont excellemment exécutés puis le public ne s'y trompe pas et  réponds présent. Les pogos font fureur dans la petite salle du Klub.

Macabre (Neptrecus)

Neptrecus est un jeune groupe de Black Metal et ils ont je pense de belles années devant eux au vu de leur prestation et de leur premier album qui est très réussi. Dommage que les lumières soient autant inadaptées pour le concert, car du violet, voir du rose, du bleu et du vert ou même un spot qui ne t'éclaire pas tout le visage ça ne révèle pas suffisamment les atmosphères du groupe sur scène. Ca ne gâchera pas le fait de passer une nouvelle un grand moment.

Arawn (Neptrecus)

Svarga (Neptrecus)

Neptrecus terminera sont set par une cover, le titre Vercingétorix du groupe québécois Catuvolcus. Je ne connais pas cette entité mais au vu de la dynamique du morceau qui est assez guerrier, celui ne présage que de bonnes choses à son sujet. Encore un énième groupe à découvrir, avec le plus grand plaisir.

Arawn (Neptrecus)

Svarga (Neptrecus)

Neptrecus nous a offert un superbe concert, d'une grande qualité et qui ne demande qu'à exploser davantage. Un groupe français prometteur, qu'il vous faut suivre impérativement.




Set-list Neptrecus @ Le Klub, Paris 21/04/2013


Set-list Neptrecus
:

1) Prélude
2) L'Éternel Sablier
3) Au Royaume De Neustrie
4) Magna Grecia
5) Auld Alliance
6) 406: Les Grandes Invasions
7) L'Aube du Déclin
8) Vercingétorix (cover Catuvolcus)





Chadenn_logo

La suite se passera en terrain inconnu, enfin presque puisque je ne connais que trop peu le groupe suivant. J'ai juste écouté quelques titres de Chadenn. Leur musique m'avait bien plu d'après mes souvenirs. Puisse espérer qu'il en soit de même ce soir sur scène.
Des fans du groupe sont là dans la foule, déjà prêts à en découdre. Ils sont bruyants et ils ont l'air de connaître les membres du groupe. Contrairement à Neptrecus peu lookés et sans corpse-paints, Chadenn est tout l'inverse.

Weddir & Yell & Funeste (Chadenn)

Yell & Weddir (Chadenn)

L'attente fût un peu longue suite à un problème survenu lors du montage de la batterie, tout en supportant les "mots" de ces dits "fans" du groupe. Le chanteur est très (ou trop) excité apparemment contrairement aux autres membres du groupe. Tout au long du concert il sera survolté, ne tenant pas en place, arguant le public et ses dits "fans" avec ils s'envoient des noms d'oiseaux et autres gentillesses dont ils ont l'habitude. C'est marrant 5 minutes mais à la longue ça devient vient vite lassant car nous sommes là pour la musique pas autre chose. L'attitude du chanteur n'est pas très en adéquation avec celle du groupe et de sa musique.

Funeste (Chadenn)

Odarec (Chadenn)

Le Black Metal de Chadenn est plutôt brutal, haineux et anti-religieux. Donc le fait que le chanteur s'amuse ainsi avec le public et ne joue pas sérieusement son rôle ne va pas avec le reste. Evidemment ça n'engage que moi, ça ne reste que mon point de vue. Je trouve que le groupe ne doit pas être suffisamment pris au sérieux alors que l'ensemble de la musique l'est. Par contre dès que le chanteur chante, hurle et vocifère sa haine, qu'il est à fond dans une chanson, là je le prends vraiment très sérieux et très convaincant. Heureusement ça me fait oublier le reste car il est plutôt bon.

Yell (Chadenn)

Yell (Chadenn)

Yell (Chadenn)

Le Black Metal de Chadenn est plutôt sans compromis et ne nous laisse que très peu de répit. Leur musique sur scène est vraiment excellente et l'attitude survoltée s'est répandue en partie dans le public. Les pogots font rage, surtout quand le chanteur descend au milieu de la foule. Attention ça pique !

Weddir & Yell (Chadenn)

Le batteur, lui il ne pique pas, il cogne, il tabasse les fûts de sa batterie. Non le groupe ne fait pas dans la dentelle et est fière de son identité païenne. Le chanteur rappellera qu'il ne veut pas rentrer dans un moule, qu'on ne lui dictera aucunes lois. Il vit avec ses propres lois.

Funeste (Chadenn)

Weddir (Chadenn)

Weddir & Yell & Funeste (Chadenn)

Chadenn est au final un groupe très intéressant. Leur dernier album "Pour Redevenir Poussière" est sorti fin novembre chez Hass Weg Productions donc n'hésitez pas une seconde, achetez-le vous ne serez pas déçus.





Set-list Chadenn @ Le Klub, Paris 21/04/2013



Set-list Chadenn :

1) Entends l'appel
2) Jugés par l'Inverse
3) La charge des cavaliers
4) Au cœur du Rituel
5) Funeste passage
6) Pour redevenir poussière
7) Front Païen
8) Mes propres lois





Maleficentia_logo

La suite de la soirée, je l’attends avec impatience comme je l'avais déjà attendu dernièrement au Paris Poppins. Maleficentia revient de nouveau sur la scène parisienne, nous inonder de son Black Metal hautement qualitatif et symphonique. Pour rappel, le dernier album du groupe Sartrouvillois date de 2003, « Revelation from the Ancestral Whisper » est même le 3eme. A l'heure où je vous parle le 4eme album est en cours de finalisation au niveau des compositions et le groupe devrait bientôt rentrer en studio. Puis il recherche toujours activement un label.

Aragoth & Molkhor (Maleficentia)

Daevhorn (Maleficentia)

Toujours pas de clavier sur scène, peu importe car même avec des samples, la musique sur scène n'en est pas moins bonne. Maleficentia va nous faire un show un peu moins long (de 2 titres) par rapport à leur prestation au Paris Poppins. Le groupe débutera sur Under the Banner of Suffering en passant par Trough the mirror of the flesh et pour arriver à  Let the vulture sings my empire, un titre du futur nouvel album. Vous pouvez d'ailleurs le découvrir ici en vidéo :




Cette chanson ne présage que bon et un 4ème album très prometteur. Le groupe n’a pas décidé de ralentir le rythme des riffs effrénés. Ça joue très vite, c’est symphonique, technique et le batteur Molkhor est toujours aussi impressionnant et précis. Il n’a toujours pas le look d’un black Metalleux et encore moins qu’un Metalleux mais vraiment quelle importance ? Peu importe ! Même s’il n’est pas très expressif au niveau du visage, il est cependant très concentré avec son casque audio posé sur les oreilles. Techniquement c’est un très bon batteur.

Molkhor (Maleficentia)

Ayperos (Maleficentia)

De toute manière, chaque musicien de Maleficentia a une grande expérience et excelle dans sa catégorie. Pas besoin de look particulier ou de faire des cabrioles sur scène, le talent de Maleficentia se situe dans la musique qu’il compose et joue.

Aragoth (Maleficentia)

Et ce soir, le son du Klub est relativement correct pour la mettre en valeur. Comme au Paris Poppins, j’en prends plein les oreilles. C’est un show très carré et impeccable. Une tempête de riffs symphoniques et un chant ravageur s’abattent sur le public parisien, complètement conquis j’ai l’impression et même si ça n’est pas le groupe le plus brutal de la soirée. La tâche n’était pas si simple car en face d’eux, les autres groupes jouent une musique plutôt crues et pas symphonique du tout. Maleficentia n’en a que faire et ne se démonte pas, il va nous jouer un large panel de sa discographie, des titres des trois premiers albums et le groupe terminera son show par Toward the crimson ruins, un deuxième titre de leur futur et 4ème album.

Daevhorn (Maleficentia)

Aragoth (Maleficentia)

Ayperos (Maleficentia)

Mesdames et Messieurs des labels, la balle est maintenant dans votre camps, à vous de jouer et ne passer pas à côté de cette merveille française, en terme de Black Metal symphonique.

Le concert était excellent et j’espère les revoir dans de meilleurs conditions encore.




Set-list Maleficentia :

1) Under the Banner of Suffering
2) Trough the mirror of the flesh
3) Let the vulture sings my empire
4) A Forgotten Sanctuary
5) In the Shadow of the Labarum
6) Revelation From the Ancestral Whisper
7) Toward the crimson ruins





Natremia_logo

La lourde tâche de terminer la soirée, vu le haut niveau qualitatif de celle-ci, revient au groupe bordelais Natremia. Groupe qui n’est pas inconnu pour certaines et certains puisque par exemple notre chère photographe Gwenn les as déjà vu deux fois dont la dernière était au Black Room à Bordeaux : lire le live-report ici.

Natremia, c’est trois musiciens, un batteur et deux guitaristes/chanteurs. Et aujourd’hui il y a un quatrième homme, Tot le bassiste, un musicien pour les sessions live. Après les avoir découvert au travers de leur clip avec l’excellent Misery, j’ai été rapidement conquis.

Mephisto & Naamah (Natremia)

Mephisto (Natremia)

J'attends donc ce soir beaucoup de ce groupe. Et des les premières notes du titre Beyond the eyes of mankind l'ambiance est intense et puissante. S'il y a bien un groupe brutal et sans concession ce soir, c'est bien Natremia, bien plus que Chadenn je trouve. C'est un autre style même sur scène je trouve. Natremia se rapproche principalement de la scène norvégienne avec son Black Metal incisif.

Äaerzerath (Natremia)

Naamah (Natremia)

C'est l'hystérie totale dans le public les pogots sont à leur apogée. On pourra noter la présence de quelques personnes quelques peu étranges dans le public. Pour commencer un photographe des plus irrespectueux et se moque des gens autour de lui et pour finir les éternels boulets bourrés.

Äaerzerath (Natremia)

La musique de Natremia fait rage et nous explose avec violence dans la figure. Elle retentit dans l'enceinte du Klub. Les musiciens sont possédés par leur musique et il s'y dégage comme une atmosphère guerrière et bestiale.

Mephisto (Natremia)

Mephisto (Natremia)

Je ne connais pas encore très bien la discographie du groupe bordelais mais celle-ci a l'air très bien représenté ce soir et je peux me délecter sans problème de chaque titre. C'est du meilleur cru et avec les lumières bleutées sur scène et l'atmosphère qui se dégage du groupe, je dois le dire c'est la claque pour ma part. Natremia a tout d'un grand. Pas besoin de faire des kilomètres, restez en France, vous êtes ici servis.

Naamah (Natremia)

Naamah (Natremia)

Le set de Natremia est donc des plus brutal musicalement, je suis très impressionné par leur musique et leur jeu de scène très froid. Nous avons la primeur pour le dernier morceau d'entendre une reprise du groupe norvégien Darkthrone I am the graves of the 80's, qui je dois avouer est très bien exécutée. Le pulic à quant à lui tout donné une dernière fois pour finir épuisé mais je pense pleinement satisfait, comme je le suis au plus haut point.

Mephisto (Natremia)

Merci Natremia, vous pouvez revenir quand vous le pouvez.




Set-list Natremia @ Le Klub, Paris 21/04/2013



Set-list Natremia :

1) Beyond the eyes of mankind
2) The living in the abyss
3) A brotherhood protocol
4) Tyranny
5) Odour of rédemption
6) Misery
7) Ominous
8) Child of disgrace
9) In the circle
10) I am the graves of the 80's (cover Darkthrone)



Malgré une excellente soirée, il est malheureux d'apprendre que l'association Pavillon Noir qui l'a très bien organisée, rentrera difficilement dans ses frais. Comme je vous l'indiquais au début de mon live-report, sûrement à cause de nombreux concerts le même soir. Puis surtout il ne faut pas se leurrer, depuis un moment la plupart des salles de concerts sont plus ou moins désertées et Paris n'y échappe pas. La faute à qui ? Internet d'une part et à la nouvelle génération de Metalleux qui ne se bougent pas en concerts et qui se croient intouchables derrière leur écran à télécharger tout ce qui se passe sur le net sans prendre aucun plaisir, sans acheter un CD ou sans se déplacer en concert pour soutenir les groupes. C'est malheureux mais j'ai l'impression de croiser toujours les mêmes en concert. Oui par contre c'est sur ils vont tous se réunir pour l'édition du Hellfest et claquer leur argent dans de la bière et de la bouffe. Bref je ne peux pas refaire le monde à moi tout seul.

Je tiens donc à remercier les groupes pour s'être déplacés, pour tout avoir donné malgré le nombres de personnes présentes dans le public et pour l'excellent travail pour l'asso Pavillon Noir.

Longue vie à l'Underground et merci de soutenir cette scène !


Avril 2013,
Rédigé par Metallic.



Natremia / Maleficentia / Chadenn / Neptrecus @ Le Klub, Paris 21/04/2013



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...