mardi 28 mai 2013

Akem Manah - "Beneath" (Démo CD 2012)


(Par Metallic)


Parution : Format : Label : Univers : Pays :
29 février 2012 Démo CD Auto-production Doom/Death mélodique Belgique


Akem Manah - Beneath (Démo CD 2012)


Line-up de l'album :

Xavier De Schuyter : Chants, saz, claviers et paroles.
Ruben Delanghe : Basse.
Benjamin Vandendriessche : Guitare.
Michaël Vandendriessche : Batterie.
Kevin Evenepoel : Guitare.

Membres additionnels :

Elke : Violoncelle.








Je pensais qu'Akem Manah en était à son premier coup d'essai, mais non ils existent depuis 2007 et ont sorti un premier album auto-produit en 2010 portant le nom de "The Testament of Sealant Mound". Le groupe vient de Gand en Belgique.

La pochette de cette démo dénommée "Beneath" est assez commune au style pratiqué par le groupe, à savoir le Doom/Death. Elle représente ici une vieille maison américaine avec une tour qui ressemble à un clocher d'église. Sauf que ça n'en est pas une. Cette maison baigne dans une ambiance sombre et glauque. J'ai l'impression qu'il s'y passe des choses horribles dans cette demeure. Le ciel est assombri, le vent levé et quelques oiseaux tournent au-dessus de la maison. Un climat où il n'a pas l'air de faire bon vivre. Ca sent la morosité. La dépression, je ne sais pas mais la musique d'Akem Manah est très mélancolique. D'ailleurs parlons d'elle justement, la musique.

Une légère introduction démarre sur le seul titre éponyme de cette démo qu'est "Beneath".

Elle est composée au clavier et elle laisse peu à peu place à un violoncelle, à des riffs lents et lourds ainsi qu'à une voix plaintive (voix claire) et caverneuse (voix Death). Cet ensemble musical ne vous rappelle pas un groupe anglais ? Et si je vous dis My Dying Bride ?

Évidemment la voix se rapproche pas mal de celle d'Aaron et le violoncelle est très inspiré. Seules les guitares se détachent du groupe anglais, elles sont plus directes et brutes par moment et nous trouvons même du saxophone dans la musique des belges d'Akem Manah. Son incorporation est très douce et mélancolique. Je ne ressens pas d'agressions sonores en tous les cas. Au sein de Beneath, un interlude intervient et le clavier prédomine de nouveau et un solo de guitare très bien amené fait son apparition. Étrangement cette deuxième partie du morceau se détache de l'ombre de My Dying Bride qui flottait sur celle d'Akem Manah. Et c'est tant mieux. La musique se veut plus calme, posée et mélodique avec une voix uniquement claire. Il y a toujours le clavier, le violoncelle et maintenant des parties de guitare acoustique qui est en fait un saz, un luth à manche long provenant principalement d'Asie centrale. La guitare électrique à proprement parler refait ensuite son apparition, combinée au violoncelle et à la voix Death, le tout dans un ensemble Doom très bien composé. Et je remarque que le chanteur à la voix claire n'est pas celui à la voix Death. Il n'y a pas à dire ce sont de bons musiciens. Les belges, mêmes s'ils sont principalement influencés par My Dying Bride, ne font pas dans la copie et essaient d'apporter leur touche personnelle, tout en variant et exprimant leurs émotions.

Ce morceau est plutôt réussi. Oui il l'est et on ne s'ennuie pas je trouve. Enfin il faut évidemment aimer le style pratiqué. Vous l'aurez compris, vous n'êtes pas en face d'un groupe de Funeral Doom/Death mais davantage d'un groupe de Doom/Death à tendance mélodique et mélancolique.

La production est soignée et n'est pas surproduite avec des effets inutiles. D'ailleurs c'est Benjamin à la guitare qui s'est occupé du mixage et du mastering, puis le groupe de l'enregistrement.

"Beneath", même s'il n'est composé que d'un seul morceau, est une piste épique qui s'étend sur plus de vingt minutes, racontant l'histoire de la chute d'un homme dans la folie.

" The rot eats at my limbs
It climbs my body
As I choke on the bile
Of my own melancholy
That brought me here
Empty in despair
To witness the end "


Cet EP est prometteur car avec un seul titre, il sait me tenir en haleine du début jusqu'à la dernière note, sans jamais m'ennuyer.

J'attends dorénavant la suite avec impatience et je pense qu'Akem Manah s'affirmera bien plus qu'aujourd'hui dans leur prochaine production. Car il serait dommage de vivre dans l'ombre d'un autre.
Pour l'instant, je ne peux que féliciter le groupe et je le remercie de la part de Psychopathia Melomania pour nous avoir contactés.
C'est une découverte bien agréable que je vous recommande fortement.


Avril 2013
Rédigée par Metallic.



Akem Manah



Liens officiels

Site officiel

Myspace

Facebook

YouTube


Où se procurer l’objet ?

Directement via le Facebook du groupe : www.facebook.com/OfficialAkemManah

Ou par mail : info@akemmanah.be



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...