lundi 29 avril 2013

Pestiferum / Natremia / Strynn / Nauar - Live Bordeaux 2013



Pestiferum / Natremia / Strynn / Nauar

Une Soirée Millésimée

(par Gwenn)




Concert Black Metal
Moment : 16/03/13.
Lieu : Black Room (Bordeaux, 33).



Pestiferum / Natremia / Strynn / Nauar @ Black Room, Bordeaux 16/03/2013


Deuxième sortie du mois avec cette découverte de Bordeaux. Belle occasion, et sacrée envie de soutenir The Insane Legions, association à but non lucratif montée par Loïc. Dans un premier temps à mon arrivée dans la région Sud-Ouest, les critiques sont assez négatives. Le paysage culturel de la ville est assez fragmenté, limité, et pas très ouvert. Ce ne sont que des bruits et ma foi, tant que je n’aurai pas fait quelques dates sur la ville il est hors de question que je me fasse à une telle idée. C’est important cependant d’échanger avec les gens certes… mais nul besoin de partir dans des préjugés négatifs. Alors effectivement, il y a beaucoup moins de dates Black Metal sur Bordeaux depuis un an et demi… que sur Toulouse. Dans cette dernière, de multiples associations et organisations font en sorte que chaque style de Metal soit représenté dans la ville rose. Je connais moins Bordeaux, et paraît-il également que la ville a été victime d’épisodes pas très fins qui se seraient déroulés lors de concerts précédents. Certes, pour l’image de la ville, ce n’est pas super.


En revanche, des passionnés qui se bougent, il y en a : Loïc et sa bande m’ont vraiment l’air d’en faire partie. Toute cette soirée du 16 s’est bien déroulée. Enfin, mis à part quelques personnes un peu débraillées sous l’emprise de l’alcool, ce qui somme toute est courant et tout à fait gérable… les 4 groupes se sont enchaînés sans attente ni soucis. Les balances se sont bien déroulées, et nous avons été invités à nous restaurer, boire un verre, et échanger avec les gens présents ; un beau point et une association qui en veut vraiment. De plus en plus, les groupes sont désolés de ne pas trouver ce minimum d’accueil et celui-ci est vécu comme un paradis quand il est là. Vraiment bravo. Avant l’arrivée du public et l’ouverture des portes, tout a été nettoyé, le Black Room est devenu une jolie salle accueillante et plus spacieuse qu’elle en a l’air à première vue. Une boîte techno à la base ? Qui sied très bien au Black Metal. Sachez aussi, amis photographes, que cette salle est maintenant munie de spots à leds, ce qui permet des jeux de lumières très francs, mais assez intéressants. Du reste pour les râleurs je réponds… mieux vaut ça que rien du tout.





Nauar_logo

21 heures, Nauar se met en route, et notre baraqué au tatouage à l’effigie de son groupe débute un set juste, propre et représentatif de sa passion. Grosses influences Dissection sans aucun doute, Arnaud est évidemment un fan, et de plus c’est un personnage très discret et sympathique. Ce soir il n’est pas vraiment « corpsepainté ». En fait j’ai vu Nauar à Isturitz le 9 février, et là nous avions un joli corpse-paint très fin. Et ce soir on aurait dit qu’il avait tout mélangé sur son visage, l’effet visuel étant  différent mais fonctionnant bien malgré tout.


Nauar


Peu importe, les retours du public sont très bons et le coffre vocal d’Arnaud a mis tout le monde par terre. Incroyable. Il me dit travailler beaucoup sa voix, et cela se voit. J’ai eu une bien meilleure impression sur la qualité de leur musique que cette première fois où ils ont joué après Killers. Sachez aussi qu’à trois sur scène et munis de nombreuses années d’expérience, ça joue. Merci Nauar.


Nauar





Strynn_logo

Strynn. Alors Strynn, j’avais écouté un peu sur YouTube avant de venir. J’avais beaucoup apprécié l’univers musical qui s’en dégageait et là j’ai moins accroché en live. Deux très bon musiciens s’échangeant des questions réponses en langage très Black Metal, dont une musicienne non dénuée de talent et d’audace (les filles artistes dans le milieu sont rares) et surtout, très belle voix à remarquer.


Strynn

Strynn


C’est valable pour les deux, le jeu du batteur n’étant pas en reste non plus. Mais selon mes goûts peut-être un peu personnels, peut-être un peu subjectifs… en les voyant évoluer dans leur set j’ai presque été tentée de leur apposer un joli corpse-paint à tous les trois, très sérieusement. Un jeu de scène plus sombre, une imagerie statique plus noire, plus travaillée, mettraient du relief dans un univers qui me paraît un tout petit peu fade sans ça. Cependant, énorme potentiel et la découverte en live était indispensable.


Strynn






Natremia_logo

Les 5 gars de Natremia montent sur les planches aussitôt avec de toutes petites difficultés à se mettre en place au niveau du son (retours batterie). Le contraste est net et chaque musicien offre un maquillage qui leur est propre. Le set est parfaitement exécuté et sans grande surprise ; on reste avec plaisir dans un Black Metal qu’ils aiment et qu’on… aime. Riffs des plus classiques avec quelques particularités déjà remarquées lors de l’écoute de "Erasing" (leur EP).


Natremia

Natremia


C’est leur deuxième concert d’affilée, ayant déjà joués la veille sur Bordeaux. Quoi qu’il en soit l’arrivée d’EX Degrated, le nouveau bassiste, fait l’unanimité. Celui-ci n’a aucun mal à se fondre dans l’univers et les détails techniques propres à la musique du groupe. Les voix de Naamah et Mephisto s’échangent vraiment bien et la batterie est matraquée par un Äaerzerath enragé très loin d’être inexpressif. Le groupe joue ce soir en terrain connu, et je suis ravie de constater que le retour du public est là. J’ai pu remarquer ensuite qu’on pouvait même s’y procurer un magnifique vinyle de Natremia au merch.


Natremia

Natremia






Pestiferum_logo

On « termine » la soirée avec un show de toute beauté, moi qui connais de plus en plus ce groupe qui dit « prendre son temps » dans ses compositions et productions. Il se passe à chaque fois un miracle avec Pestiferum. Déjà, dans chaque salle où ils passent, personne ne peut les rater. Rires gras et plaisanteries fusent sans relâche, le tout dans un esprit bon vivant et décoincé. Passer du temps avec eux est un régal pour les zygomatiques.


Pestiferum


Bons vivants et gros consommateurs de boissons éthyliques pour quelques-uns des 5 membres du groupe (le photogénique Douzoul terminera couché sur scène enlaçant sa guitare dans des riffs amoureux). Mais comment diantre font-ils pour nous donner un live de cette trempe ? Les morceaux s’enchaînent et Thomas au chant ne retient rien. Arnaud, pour une fois « corpsepainté » pour le plaisir du public, détonne d’énergie à l’arrière scène sur les fûts, Jérôme et Matt sont des plus concentrés.


Pestiferum


Magnifique, et le public est évidemment en adoration devant ce War Black Metal intense et craché non sans plaisir.


Pestiferum



Set-list Pestiferum :

1) Des prêtres, des rites et des défunts
2) Holocauste Bubonique
3) Au vent mauvais
4) Le supplice de Judas
5) Seule la flamme absoudra le pêcheur
6) Dans le fruit est le Ver
7) Le gouffre
8) Nazareth en flammes



Après avoir remercié tout le monde et surtout la team Insane Legions, nous reprenons la route jusqu’à Agen et Toulouse pour notre part avec Ben, et vous donnons rendez-vous le 4 mai pour Angmar et quelques trésors supplémentaires.


Mars 2013,
Rédigé par Gwenn.



Loïc @ Insane Legions




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...