mercredi 27 mars 2013

Saille - "Ritu" (2013)


(Par Gwenn)


Parution : Format : Label : Univers : Pays :
21 Janvier 2013 LP Code 666 Black Metal symphonique Belgique


Saille - Ritu (2013)
Track-list :

1) Blood Libel
2) Subcutaneous Terror
3) Fhtagn
4) Upon the Idol of Crona
5) Sati
6) A Titan's Sacrifice
7) Haunter of the Dark   Lien YouTube
9) Spiritual Food
8) Runaljod
9) Ritual Descent


Line-up de l'album :

Dennie Grondelaers : Chant.
Reinier Schenk : Guitare.
Jonathan Vanderwal : Guitares.
Dries Gaerdelen : Clavier.
Didier Vancampo : Basse.
Gert Monden : Batterie.

Membres additionnels :

Aucun.








Ce matin nous partons en voyage (pas très loin, en Belgique). Je n’avais pas écouté de « Black Metal Symphonique » depuis un moment simplement par manque de disponibilité. Certains passages insomniaques de la nuit permettent parfois de s’abandonner à des choses complètement inconnues. Ayant toujours quelques mails de Aural Music, Code 666, je télécharge complètement par hasard cet album de Saille dont la cover verte profonde ressortait de la liste de choses plus ou moins farfelues mais toujours reliées de près ou de loin à la thématique Black Metal. Vous verrez, de Fen à Blutmond, nous allons confirmer ensemble que le Black Metal peut… encore s’enrichir sans (trop) pomper et surtout, a tout à fait le droit de revendiquer sa présence sur le sol musical des années présentes et pourquoi pas futures.

Après voilà, je ne suis pas non plus « uuuultra fan » de Black Metal Symphonique. J’aurai un jugement de ce fait un peu biaisé autant prévenir. "Ritu", second album de Saille sorti ce 18 Janvier 2013 n’est pas trop mal fichu, pour ne pas dire presque dans mes goûts, je vais vous l’explorer et vous dire en quel sens.

Je ne connais pas du tout leur premier opus, à savoir "Irreversible Decay" sorti en 2011. La pochette par contre retient mon attention, d’une puissance lumineuse superbe dégagée par une représentation d’une simple grotte. "Ritu" conserve un esprit similaire sur la cover qui cette fois est une porte d’entrée très Lord of the Ring, en vieilles pierres. L’image d’Épinal de tout ce qui s’inspire de Cruachan, en somme. Car même si "Ritu" n’a rien à voir avec Cruachan, n’exagérons rien, il est quand même fortement inspiré de sonorités profondes, osées et puissantes qui donnent charme à l’ensemble. Charme ? Pour ne pas dire « ouf, Saille sort du sympho tout court pour avoir réussi à pondre un album de diverses inspirations mais surtout, indépendant ET intéressant ». J’en ai été la première surprise. P.S., pas de titre éponyme, enfin !! (Oui, pourquoi toujours un titre éponyme.)
Au niveau des inspirations on retrouve du Cradle of Filth époque "Midian", c’est martelant sur Subcutaneous Terror par exemple qui reprend beaucoup Her Ghost in the Fog.  Le titre suivant Fhtagn est LA pépite tout court qui vérifie la thèse de l’inspiration « cruachano génialistique » (mes inventions de mots sont limites, j’en suis consciente *rires*) par une batterie lourde, guerrière, et la marche d’un refrain répété, inébranlable. Superbes effets musicaux/vocaux, Saille exploite tout ce qu’il a dans les mains. A six musiciens cela fait la bagatelle de douze mains quand même, et on en fait des choses avec ça.

Ensuite ce qui est assez génial est que nous restons perchés dans l’excellence. Autant l’introduction ne m’a pas marquée tant que ça, autant… tout le restant est un fouillis de choses à découvrir à l’image de petits coffrets à bijoux. Rien que la richesse de Upon the Idol of Crona ! Egalement, des respirations présentes dans l’album (plus communément appelées « trous normands ») à commencer par Sati… un truc à rappeler le film "Master and Commander" et la tronche de Russel Crowe quand il reprend ses gars pour les mener combattre l’Acheron (Ok j’arrête *rires*)… et l’incroyable, surprenante, magnifique tirade sonore A Titan's Sacrifice… presque expérimentale. Et CA, de mon point de vue personnel ça marque un album. A écouter au casque.

Les trois derniers titres sont également représentatifs du style et achèvent de faire partir son esprit assez loin, et placés judicieusement dans l’album pour qu’on puisse, la tête échauffée, s’en imprégner et les apprécier à leur juste valeur.

Je ne peux faire autrement que de vous dire que ce "Ritu" est un bien joli voyage conclu dans les dissonances de Ritual descent où ici, une patte Finntroll apparaît doucement dans l’idée. Dommage, j’étais prête à « casser de l’album », mais ça ne sera pas pour ce jour.


Février 2013,
Rédigée par Gwenn.



Saille



Liens officiels

Site officiel

Myspace

Facebook


Où se procurer l’objet ?

Aural Music

Amazon

eBay

Priceminister



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...