mercredi 13 février 2013

Memories of a Dead Man - "V.I.T.R.I.O.L" (2012)


(Par Metallic)


Parution : Format : Label : Univers : Pays :
Avril 2012 LP Season Of Mist/Klonosphere Post-Hardcore/Metal France


Memories of Dead Man - V.I.T.R.I.O.L (2012)
Track-list :

1) Tomorrow, at Dawn...   YouTube
2) On the Heights of Despair
3) Under The Cross
4) Meshi'ha
5) Good Mourning Child   YouTube
6) Insomniac Animal   YouTube
7) An Ode to Myself   YouTube
8) Trismegistus King   YouTube
9) Leave Scars
10) Diving Bell and Butterfly
11) INRI


Line-up de l'album :

Thomas Sommer : Claviers.
Ben Debrun : Guitare.
Tony Garcia : Guitare.
Pierre Duneau : Chant.
Audrey Henry : Chant, Basse.
Jef Ertle : Batterie.

Membres additionnels :

Aucun.









J’ai découvert la musique de Memories of A Dead Man vers le mois d’avril, période de la sortie de leur nouvel album "V.I.T.R.I.O.L" et j’ai rapidement accroché à celle-ci car les émotions qu’elle dégageait me parlaient. Puis j’ai surtout un goût immodéré pour le Post-Hardcore.

Le groupe parisien n’en est pas à son premier coup d’essai. Il s’agit ici du deuxième album, il succède à deux EPs et au premier album "Beyond the Legend" sorti entre deux en 2009 chez Parallel Union Records, un label suisse.

Je n’ai donc pas de point(s) de comparaison et je me concentrerai uniquement sur ce deuxième et dernier album. J’imagine que le groupe a de toute manière évolué depuis ses premières productions.


Vitriol est la dénomination de l’acide sulfurique mais ici V.I.T.R.I.O.L du latin Vitreolus, est constitué des premières lettres d’une formule de base de l’Antiquité, célèbre chez les alchimistes : Visita Interiora Terrae Rectificando Occultum Lapidem qui signifie à la base « visite l'intérieur de la Terre et en te rectifiant tu trouveras la pierre cachée ». Mais la traduction qui se rapporte le plus ici à l’album de Memories of A Dead Man est celle-ci je trouve : « Descends au plus profond de toi-même et trouve le noyau insécable, sur lequel tu pourras bâtir une autre personnalité, un homme nouveau ». Les paroles de l’album tourneront autour de cette pensée philosophique, de l’homme seul face à la vie.


A quoi ressemble la musique de Memories of A Dead Man, reflète-t’-elle les mémoires de cet homme mort ? Je vais tenter de vous décrire le plus simplement ce que je ressens en écoutant l’album "V.I.T.R.I.O.L".

Avec le premier titre Tomorrow, at Dawn…, une courte intro laisse place à la musique, celle-ci s'installe progressivement et la voix grave arrive, suivie de la voie claire. Le groupe joue dans l'émotion avec le duo composé de Pierre et de la chanteuse Audrey lors du refrain. Lors des parties calmes, on y trouve des voies hardcore et dès que le morceau s'emballe de nouveau, des voix plus caverneuses et Metal se profilent. Ce morceau est une réussite et je ne suis pas surpris que le groupe l'ait choisi pour son premier clip, il est vraiment le morceau le plus représentatif de l'album. Vous pouvez le revisionner juste-ici :




On y retrouve tout ce qui fait le succès de cet album : la spontanéité, les émotions fortes et à fleur de peau, ainsi que la puissance de l'ensemble grâce à une très bonne production.

Avec On The Heights of Despair, le groupe peut faire penser par moment à Textures mais Memories of A Dead Man ne tombe jamais dans le plagiat. C'est juste qu'ils pratiquent un style similaire et ont un sens aigu pour les émotions métalliques et progressives. Pierre nous démontre son talent de chanteur, il sait varier plusieurs styles de chant sans problèmes et la superposition de sa voix avec les backing-vocals est très bien amenée.

Memories of A Dead Man ne joue pas dans la surenchère. Ici les claviers dans Under The Cross sont vraiment en retrait, légers pour une atmosphère douce et laissent place à la puissance des vocaux limite Death Metal de Pierre.

Les guitares très présentes dans l'album sont excellentes et les riffs y sont travaillés. Sur Meshi'ha, les guitares jouent en permanence avec la voix de Pierre, l'un entraînant l'autre et vice versa. Chaque note glisse parfaitement sur chaque titre. Ici les riffs se veulent aériens tout comme les vocaux. Tout est fait pour que le mariage émotionnel soit parfait.

La différence avec Textures, c'est que la production de Memories of A Dead Man est un peu plus brute, les voix claires moins présentes et l'ensemble moins mélodique mais davantage atmosphérique. Oui Memories of A Dead Man joue une sorte de Post-Metal progressif et atmosphérique. Il nous le démontre avec ces guitares aériennes et emplies de subtilités. On ferme les yeux et on se laisse emporter par ce flot musical. Et la voix de Pierre qui vient de nouveau nous exploser à la figure pour nous achever de nouveau, mais ici positivement.

Avec le titre Good Morning Child, le talent de Pierre en tant que chanteur est encore une fois de mise et chacun de ses duos ou interventions avec Audrey font mouche. Ils sont en osmose parfaite.

Insomniac Animal est un morceau énergique et puissant avec des riffs implacables et un refrain tout en émotion. Pierre a un chant encore une fois impressionnant qui représente plutôt bien le titre.

An Ode To Myself est une nouvelle montée en puissance puis c’est le calme de nouveau avant un chant puissant et redoutable. A noter et on ne le dit jamais assez, le travail remarquable d’Audrey à la basse et de Jef à la batterie. Quelques notes au piano et quelques douceurs mélancoliques sont ici mélangées à la rage de l'ensemble.

Trismegistus King est un morceau plus Stoner Rock/Metal mais l'essentiel est là, faire passer des émotions. Ça chante, ça hurle, une voix féminine en retrait qui accentue le malaise, des sentiments forts et des riffs incisifs… voici les ingrédients qui composent la recette de ce morceau.

Une voix Post-Hardcore et voilà nous retrouvons notre magique duo sur Leave Scars. Oui ici la musique se veut Post-Hardcore mais elle est surtout très atmosphérique et mélodique, voir mélancolique au vu des frissons qu'elle procure.

Diving Bell and Butterfly est un morceau plein de fougue et de hargne, il est en définitive très entraînant avec un rythme soutenu. Par moment ça me fait penser davantage à du Neo-Metal, mais non, car aussitôt le côté Post-Hardcore reprend le dessus pour ne plus nous lâcher.

Le morceau le plus calme musicalement de l’album "V.I.T.R.I.O.L" est INRI. Pourtant il s'y dégage je trouve de superbes émotions, les plus belles de l’album à mon sens. Les guitares de Ben et Tony se marient à merveille aux nappes de clavier et de piano. Une grande partie de ce morceau est instrumentale. Au moment où l'on croit le morceau terminé, il reprend de plus belle avec quelques lignes de chant pour Pierre, comme des cris de délivrance. Ce morceau est le chef d'œuvre de cet album en termes de sensations. Il est même troublant.


Memories of Dead Man - V.I.T.R.I.O.L (2012)


A l’image de la pochette de l’album réalisée par Hicham Haddaji, la musique et les paroles de Memories of A Dead Man se veulent très sombres. Je ne pense pas que le groupe au travers de son dernier titre parle réellement de la signification première d’INRI « Iesvs Nazarenvs, Rex Ivdæorvm » qui signifie « Jésus le Nazaréen, roi des Juifs » mais je verrai davantage celle-ci : « Igne Natura Renovatur Integra » qui signifie « La Nature est renouvelée intégralement par le feu ». C’est encore une fois ma propre interprétation et c’est imagé. Je vois un peu la note finale de cet album comme le phénix qui renaît de ses cendres. C’est-à-dire que l’homme apprend de ses échecs, de sa propre mort et de ses maux profonds pour ne pas reproduire les mêmes erreurs.

Oui les paroles de "V.I.T.R.I.O.L" sont obscures et complexes. Ce sont les mémoires d’un homme tapi dans un état dépressif, colérique, de révoltes, seul face à lui-même et à la Société actuelle. Cet album ne respire pas la bonne humeur et la joie mais j’y vois apparaître de la lumière dans cette abyssale agonie de cet homme mort qui ne demande qu’à vivre de nouveau. Chacun peut en faire sa propre interprétation de toute manière, selon ses expériences personnelles et son état d’esprit actuel. En tous les cas l’ensemble paraît complexe et on se sent tiraillé dans tous les sens émotionnellement. La musique de Memories of A Dead Man ne me laisse pas indifférente, elle m’a énormément touchée.


Que puis-je encore dire après de nombreuses écoutes du dernier album de Memories of A Dead Man ?

Et bien que je le trouve colossal. Ce n'est évidemment que mon point de vue. Tout dépend du lecteur, des émotions qu'il va ressentir ou pas après une seule écoute et suite à plusieurs. Je pense qu'il faut être dans de bonnes conditions pour écouter un tel album. La première couche, la musique y est massive mais si nous creusons, nous atteignons la deuxième couche plus subtile, sombre, complexe et lumineuse.

Ne vous attendez pas à de la brutalité musicalement, elle se situe davantage dans les mots et les émotions. Memories of A Dead Man réussit le pari d'allier la sensibilité à la colère.

Leur album est un pur joyau de Metal atmosphérique et progressif. Une réussite totale pour ma part, de bout en bout. Chaque instrument et vocaux tiennent parfaitement leur place. L'album profite de plus d'une très bonne production.

Memories of A Dead Man est un des dignes représentants du Metal moderne français. Voilà c’est dit !

Je ne peux que vous souhaitez chèr(e)s lectrices et lecteurs de découvrir rapidement ce groupe aux multiples talents et qui ne vous laissera pas indifférent. Vous pouvez justement écouter l’album "V.I.T.R.I.O.L" dans son intégralité et en streaming sur le site suivant : http://puregrainaudio.com/audio/memories-of-a-dead-man-vitriol-album-stream-exclusive-world-premiere

Je souhaite surtout à Memories of A Dead Man une longue carrière. Je doute fort qu'il reste ainsi, trop longtemps dans l'ombre, mais davantage dans la lumière.


Décembre 2012/Janvier 2013
Rédigée par Metallic.



Memories of Dead Man


Liens officiels

Myspace

Facebook


Où se procurer l’objet ?

Season Of Mist

Amazon France

Priceminister



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...