samedi 29 septembre 2012

A Failing Devotion - "A Failing Devotion" (EP 2012)


(Par Metallic)


Parution : Format : Label : Univers : Pays :
Avril 2012 EP Auto-production Melodic & Progressive Metalcore France


A Failing Devotion - A Failing Devotion (EP 2012)
Track-list :

1) Destiny
2) Summer's Gone
3) Interlude
4) Catharsys

Bonus video track :

Clip de Summer's Gone
Lien YouTube


Line-up :

Max : Chant.
Mitch' : Batterie.
Fred : Basse / Chant additionnel / Paroles.
Alex : Guitare.
Toph' : Guitare.

Membres additionnels :

Aucun.







Du déclin du groupe de Metal Kay Ton Kaze d'origine Dunkerquoise, les deux guitaristes Alex et Toph' forment en 2009 une nouvelle entité intitulée A Failing Devotion. Ils s'entourent d'autres membres pour former un groupe à part entière. Ce ne sont donc pas des débutants, ils écument les scènes du Nord/Pas-de-Calais depuis des années. Fort de cette expérience et après de nombreux concerts, A Failing Devotion sort cette année leur premier EP éponyme et auto-produit. L'enregistrement a été totalement découpé puisque la batterie fut enregistrée dans un studio réputé de Lille l'Electrik Box (Black Bomb A en autre), les guitares et les vocaux au Boss Hogg Studio (là où le groupe General Lee a enregistré son dernier album "Raiders of the Evil Eye") et la basse en local.

Cet EP a été plutôt bien mixé et pour une première réalisation c'est très important. La qualité est à ce niveau au rendez-vous. Que dire du travail au niveau de la pochette cartonnée et réalisée par Koops Graphiste ? Il est personnel et excellent.


Si je parle maintenant de la musique, je peux dire aisément que dès les premières notes le manque de personnalité se fait sentir. Les riffs sont typiques de l'âge d'or du Death Metal mélodique à la suédoise. La voix criarde de Max et celle de Fred ne feront que renforcer cette comparaison. Mélanger ce genre de vocaux, tantôt Hardcore tantôt hurlés avec des vocaux clairs articulés comme ils le sont, a déjà été entendu tellement de fois. Tous les codes déjà utilisés à maintes reprises sont resservis ici jusqu'aux moindres détails.
Le vice est poussé jusqu'au point de ressembler à toute la masse mélo Metalcore actuelle, la grande mode du moment justement. Et ce côté émotionnel permanent que ce style impose est également présent.

Tous les ingrédients sont réunis mais qu'en est-il de l'exécution de cette recette et de la qualité de ce premier EP ?

Ma foi si j'enlève le manque certain de personnalité musicale, je dirais que cet EP est très bien exécuté.

  1. Destiny : Le premier titre est à la sauce mélo Death Metal. Je pense immédiatement au groupe suédois In Flames époque actuelle, donc pas la meilleure pour ma part. Malgré le fait que les vocaux des deux chanteurs s'entremêlent parfaitement, le chant clair manque d'intensité et de présence. Le morceau reste bien interprété mais c'est du réchauffé. La basse pas assez présente se réveille seulement vers la fin du morceau et je trouve cela dommage. Le groupe devrait lui donner davantage de place au sein de la structure musicale.

  2. Summer's Gone : Heureusement sur ce second titre mon souhait est exhaussé, l'intro est composée par la basse même si celle-ci est trop courte, elle me fait penser à celle d'un autre groupe suédois, Dark Tranquillity. La suite n'a plus rien à voir puisqu'on plonge aussitôt dans du Metalcore, certes toujours bien interprété, mais pompeux. La musique se veut plus mélodique encore. Le problème d'A Failing Devotion réside dans le fait qu'il mélange trop de styles comme s'il se cherchait musicalement. Même si c'est bien ficelé, je m'y perds un peu. Un coup c'est du Death Mélodique suédois avec des vocaux alternés ou entremêlés, un autre ce sont de gros riffs Metalcore qui arrivent. Le genre de riffs que vous pouvez visualiser dans les clips, filmés en ralenti pour te faire ressentir la lourdeur de ces derniers. Tous les musiciens sont synchronisés à monter-descendre comme s'ils étaient des baguettes géantes s'écrasant sur les fûts d'une batterie. Puis peu de temps après des vocaux Hardcore typiquement américains font leur intrusion. Le tout reste heureusement correctement composé pour que la recette ne soit pas indigeste. Au contraire elle est plutôt agréable. A savoir que le premier clip du groupe A Failing Devotion a été réalisé avec ce titre et est présent sur cet EP en bonus video track. Le clip est simple mais bien filmé et est axé principalement sur la musique et l'efficacité du groupe.

  3. Interlude : L'ovni de cet EP, un titre de 2 minutes à peine qui montre encore une fois une autre facette de ce que le groupe Dunkerquois sait faire. C'est intéressant mais malheureusement trop court. Le groupe incorpore à ce court morceau une certaine mélodicité et émotion propres au Death/Doom Metal Mélodique qu'on peut entendre depuis ces dernières années. Je ne comprends pas le but de cet Interlude car il n'est pas une introduction au morceau Catharsys qui va suivre tant leur style est différent.

  4. Catharsys : Pas le temps de dire "Ouf" que le dernier morceau s’enchaine sur ce dit Interlude. A Failing Devotion récite à nouveau sa leçon apprise par cœur. Encore une fois je pense immédiatement à In Flames. Dommage que la batterie manque de puissance et de conviction, l'émotion serait davantage palpable. La partie la plus intéressante de ce morceau et la plus inspirée est le passage le plus calme du titre. La voix claire y est dominante tandis que la voix Death mélodique se chevauche avec elle intelligemment, comme si nous entendions une voix nous chuchoter à l'oreille et que nous lui parlions. Une partie qui se veut très progressive avec une montée en puissance très efficace et mélancolique. Malheureusement on sombre dans un passage Metalcore qui gâche quelque peu le titre.

Je vous parlerais succinctement des paroles des chansons car l'anglais pratiqué ici n'est pas très bon. Autant sur Destiny je comprends parfaitement le sens du texte. Fred le bassiste y parle de la destinée et des rêves, qu'il faut tout mettre en œuvre pour qu'ils se réalisent. Et ce peu importe ce que les autres peuvent penser et les barrières que tu trouveras sur ton chemin, c'est ta destinée. C'est un texte qui fait un peu adolescent et naïf peut-être. Autant sur les titres Summer's Gone et Catharsys, j'ai beau retourner les textes dans tous les sens, l'ensemble reste incompréhensif et grammaticalement moyen, il y a plusieurs erreurs. Il y a certes des métaphores mais je ne vois pas leur sens, le lien entre elles. Dommage !

Je pense que pour les prochaines réalisations un gros effort devra être porté sur l'écriture des paroles.

Le premier EP d'A Failing Devotion est au final un bon produit que je recommande aux fans du genre. Après pour les exigeants comme moi et pour ceux qui ont écumé trop de Metalcore, votre attention se portera ailleurs. Ce groupe français, à défaut de réaliser parfaitement une recette d'un autre, devra à l'avenir mettre en œuvre sa propre recette, se forger sa propre identité. Vous avez tous les ingrédients, il vous suffit dorénavant de les mélanger à votre sauce et de laisser exploser votre véritable personnalité.

Un début très correct et efficace, le potentiel est là c'est indéniable, mais attention à ne pas imiter ses pères trop longtemps.

Sur le CD de l'EP d'A Failing Devotion est inscrit en latin "Sic Parvis Magna" ce qui signifie "la grandeur vient des débuts modestes". Je ne peux alors que leur souhaiter de grandir.


Septembre 2012,
Rédigée par Metallic.


A Failing Devotion





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...