mardi 8 mars 2011

Hellfest 2007 - Live Clisson (22, 23 & 24 juin 2007)



Hellfest 2007

L'âme dans les étoiles (... et les pieds dans la boue !)

(par Vlad Tepes)




Moment : Du 22/06/07 au 24/06/07.
Lieu : Complexe sportif du Val de Moine (Clisson, Loire-Atlantique).


Hellfest 2007


Cette seconde édition aura été clairement placée sous un virage bien plus extrême, le hardcore perdant considérablement pied. Ainsi, le mélomane averti a pu apprécier le caractère plus éclectique de cette brillante édition 2007.

Bien entendu, tout le monde se souvient de cette édition pour ses conditions climatiques désastreuses, qui auront plongé Clisson sous une boue inimaginable, faisant passer Woodstock pour un festival de fillettes ! A mon grand regret, peu de personnes ont en mémoire les concerts fabuleux que le festival aura su malgré tout offrir cette année-là.


En vrac, nous pouvons citer les excellentes prestations de Vader, Dark Tranquillity, After Forever, et surtout Ellipsis (qu’il est trop rare de voir sur planches).


Set-list Dark Tranquillity :

1) Terminus (Where Death Is Most Alive)
2) The Lesser Faith
3) The Wonders At Your Feet
4) Punish My Heaven
5) Final Resistance
6) Misery's Crown
7) Focus Shift
8) The New Build


Le Hellfest 2007 aura tout de même accueilli le tout dernier concert français de Type O Negative (combien de personnes se mordent les doigts en lisant cela ?). Un Peter Steele très sérieusement éméché aura livré une prestation aussi étrange que l’entité elle-même, à savoir une set-list volontairement caduque, ne nous livrant que quelques grands classiques à la stricte fin du show. Type O Negative aura montré ce soir-là son caractère imprévisible et déstabilisant, avec notamment l’utilisation de samples de public déchainé ! Ils nous auront vraiment entrainés ce soir-là dans leur inconstance et leur malaise… une ultime fois.


Set-list Type O Negative :

1) We Hate Everyone
2) The Profit of Doom
3) Anesthesia
4) These Three Things
5) Xero Tolerance
6) Love You to Death
7) Christian Woman
8) Black No. 1 (Little Miss Scare-All)


Mais ce sera la Norvège qui sortira victorieuse de cette édition 2007, avec quatre concerts plutôt marquants la mettant à l’honneur.

Tout d’abord, il s’agissait du grand retour d’Immortal sur planches. Mais la promesse de grandeur de fut pas à la hauteur espérée, avec une exécution parfois maladroite et un certain manque de prise de risque. Et souvenons-nous ce très désagréable démarrage de concert en forme de pétard mouillé, avec des effets pyrotechniques des plus paresseux ! Heureusement que les interprétations racées de Unholy forces of evil, Battles in the north et Unsilent storms in the north abyss sont venues donner cette antique magie. Au final, ce concert d’Immortal fut des plus agréables, mais pas autant que nous aurions pu le souhaiter.


Set-list Immortal :

1) The Sun No Longer Rises
2) Withstand the Fall of Time
3) One by One
4) Sons of Northern Darkness
5) Tyrants
6) Wrath from Above
7) At the Heart of Winter
8) Battles in the North
9) Blashyrkh (Mighty Ravendark)


Enslaved aura quant à lui réussi à bercer d’hypnotisme une audience pourtant très boueuse (la Gibson Stage étant particulièrement impraticable en ce premier jour de festival). Et ce ne fut pas une mince affaire que de tirer vers le haut un public handicapé par de telles conditions matérielles. Comme quoi, la musique permet de tout dépasser !


Set-list Enslaved :

1) Path To Vanir
2) Fusion of Sense and Earth
3) Bounded By Allegiance
4) Isa
5) Jotunblod
6) Return to Yggdrasil
7) Ruun
8) Slaget i skogen bortenfor


Le tout dernier jour du festival aura été particulièrement marquant sur le plan norvégien, avec d’une part la prestation apocalyptique de 1349. En effet, je manque de superlatifs devant ce déluge de violence et de chaos sonore, à l’image d’un Ravn dominateur et implacable. C’est bien simple, ce concert constitue l’un des concerts les plus violents auxquels il m’a été donné d’assister jusqu’à présent. Impressionnant, noir, ravageur, meurtrier, possédé… Il est difficile d’imaginer pour le lecteur le feu qui nous aura réduits en cendres cette nuit-là : tout bonnement inhumain !



Mais ce seront les demi-dieux d’Emperor qui seront venus clôturer cette édition 2007 du Hellfest avec maestria. Piochant dans l’ensemble de son répertoire, ils auront su nous faire revivre chacun des chapitres de leur existence, nous baignant dans une grandiloquence unique et indétrônable. Cette alliance de majesté et de noirceur m’aura marqué à vie, me laissant dans un état de véritable commotion psychique : quel moment d’anthologie ! Et je me souviens pourtant de ces trombes d’eau s’abattant sur la fosse, à peine quelques minutes avant que les empereurs n’investissent la scène : notre persévérance et notre passion auront porté leurs fruits, les gouttes s’évaporant dès les premières notes absolument magiques de l’enchainement Into the infinity of thoughts / The burning shadows of silence. Incroyable...


Set-list Emperor :

1) Into The Infinity Of Thoughts / The Burning Shadows Of Silence / Cosmic Keys To My Creations And Times
2) Thus Spake The Nightspirit
3) An Elegy Of Icaros
4) Curse You All Men!
5) With Strength I Burn
6) The Majesty Of The Nightsky
7) The Loss And Curse Of Reverence
8) In The Wordless Chamber
9) Inno A Satana
10) I Am The Black Wizards
11) Ye Entrancemperium


Ainsi, je résumerais cette édition 2007 du Hellfest par une réussite inégalée en matière de qualité d’affiche, ayant su multiplier les concerts d’anthologie. Elle m’aura tout de même offert deux des plus grands concerts de toute ma vie, et j’en suis extrêmement reconnaissant.

C’est en 2007 que j’ai compris le potentiel gigantesque du Hellfest. Cette édition demeure la plus ultime, et selon moi la plus remarquable de toutes à ce jour…




Déposées par Vlad Tepes.



Hellfest 2007



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...