lundi 18 février 2013

Cadaveria / Winterburst - Live Paris 09/11/2012



Cadaveria / Winterburst

Prêtresse de l’horreur…

(par Metallic)




"Horror Metal" Tour 2012
Moment : 09/11/12.
Lieu : La Scène Bastille (Paris 11ème).



Cadaveria




Parfois j'hésite à me rendre à un concert, non pas que le montant de l'entrée soit élevé mais tout simplement parce je connais peu les groupes ou que je ne suis pas assez fan de la tête d'affiche.

Pour le concert de ce soir qui doit se dérouler à la Scène Bastille sur Paris, j'ai hésité je l'avoue. Pourtant une grande dame sera présente ce soir-là, Cadaveria du groupe italien portant son pseudonyme. Pour beaucoup c'est surtout l'ancienne chanteuse du groupe culte Opera IX. Elle a quitté le groupe en 2001 et elle fonda dans la foulée un nouveau groupe Cadaveria et sortit son premier album intitulé “The Shadows' Madame“ chez Scarlet Records en 2002. Un bon album mais qui ne me transcendait pas comme ça pouvait être le cas avec les premiers Opera IX où Cadaveria était présente. Pour ce soir je n'ai pas eu l'occasion d'écouter le dernier album sorti cette année, "Horror Metal". Et je ne connais pas suffisamment les trois premiers. C'est pourquoi je me suis posé la question de venir ou pas à ce concert.

Après maintes réflexions et même si je ne suis pas complètement fan de la carrière du groupe italien, je me décide à venir car Cadaveria est une sacrée chanteuse et il faut soutenir la première partie, qui n'est autre que le groupe français de Black Metal symphonique Winterburst.



Me voilà engagé à me diriger vers la Scène Bastille, salle dont je ne suis pas très satisfait pour l'instant. Par exemple, à cause du vestiaire obligatoire de 2 euros pour les sacs à dos. Si vous y laissez également votre manteau, ça vous coûtera 4 euros le vestiaire, soit un demi de bière en moins pour votre corps. La Scène Bastille pense à votre santé ! Autre fait, si tu veux t'asseoir tranquillement à une table, tu es obligé de consommer, contrairement à des salles comme le Glaz'Art. Pareil les labels et groupes n'ont pas le droit d'installer un stand pour vendre du merchandising. Donc voir le merchandising de Cadaveria se retrouver à moitié déballé sur des fauteuils et sur un coin de table, ça me fait mal au cœur pour eux. Je ne comprends pas les agissements de la direction de cette salle, si, se faire de l'argent et de plus, le personnel n'est pas forcément accueillant et avenant. Il est vrai, je pousse un peu mon coup de gueule mais il est important que vous soyez au courant si ce n'est pas le cas.

Vous comprenez dorénavant mes réticences. Mais laissons place maintenant aux réjouissances de ce soir.





Winterburst_logo




Un groupe français va débuter la soirée, il s'agit de Winterburst. Je l'ai découvert il y a peu avec leur premier album auto-produit "The Mind Cave" sorti en février 2012. C'est d'ailleurs une belle pièce de Black Metal symphonique.

Avant de débuter leur show, nous avons le droit à une performance artistique de Julie Coyne de la troupe Burlesque Babylone.


Julie Coyne (Burlesque Babylone)


Sur le rebord de la scène, elle est recouverte de la tête au bassin par du tissu, comme momifiée. La scène se veut horrifique surtout au moment où elle crache du sang et qu'elle découpe en lambeaux son tissu avec un ciseau, pour laisser apparaître sa bouche et sa langue fourchue. C'est une mise en scène plutôt originale et rare en concert. Une certaine ambiance s'installe.


Julie Coyne (Burlesque Babylone)


Les musiciens arrivent sur scène sur fond d'intro, plus ou moins lookés pour certains. Je le précise car il n'y a que les trois musiciens devant la scène face à nous (chanteur, guitariste et bassiste) qui soient réellement lookés. Je m'attendais à quelque chose de plus travaillé pour le style pratiqué, qui je vous le rappelle est le Black Metal symphonique. Même le chanteur Vorender habillé en kilt pourrait jouer dans un groupe de Folk/Viking Metal. Au final, Winterburst ne transpose pas vraiment une image précise mais plutôt confuse comme s'il n'avait pas encore trouvé d'identité propre.


Vorender (Winterburst)


De la première note jouée à la dernière, je ne vais jamais véritablement rentrer dans leur musique. C'est dû principalement au son que je trouve très mauvais et aux réglages des instruments. Généralement avec mes boules quies, j'entends plutôt bien mais là rien n'y fait. C'est brouillon et j'ai beau enlever les boules quies, je ne distingue que trop peu la musique de Winterburst que j'aime pourtant sur album. Je suis réellement frustré et déçu de ne pas apprécier l'instant présent. J'attendais beaucoup de ce concert.

Tout n'est pas mauvais heureusement car le guitariste Kyll a une bonne présence sur scène tout comme le chanteur. Ce dernier a un certain charisme et est très théâtral.


Vorender & Kyll (Winterburst)


Au milieu du set, avant le titre Insanitarium nous retrouvons l'artiste Julie Coyne pour un nouveau show burlesque. Ça n'est pas du vrai burlesque à vrai dire comme elle le pratique habituellement mais juste une performance adaptée à la musique et à l'atmosphère du groupe Winterburst. En gros, c'est à la sauce Metal, poitrines à l'air sans pasties, éléments indispensables dans un vrai show burlesque.


Julie Coyne (Burlesque Babylone)


Une fois l'intervention de Julie terminée, la musique de Winterburst reprend et je reste toujours contrarié. L'éclairage est également très mauvais. Il y a un grand cercle de lumière centré sur le milieu et devant de la scène et encore, il faut que le chanteur soit à l'intérieur de ce cercle pour bien le distinguer. Les deux guitaristes ont constamment le corps et le visage partiellement coupés par cette lumière. Le bassiste et le claviériste étant toujours dans l'ombre, je ne vous dis pas la difficulté pour prendre des photos dans de telles conditions.

Contrairement au chanteur qui se donne à fond, le claviériste est très passif. De toute manière, nous entendons à peine les notes de son clavier, sauf pendant les intros où il se retrouve seul à jouer. Je ne parle pas du batteur qui a l'air de s'ennuyer à mourir derrière ses fûts. Ça manque cruellement de conviction. Le bassiste et le guitariste derrière Kyll sont également très statiques.


Vorender (Winterburst)


Je ne suis décidément pas conquis par la prestation de Winterburst. La dernière apparition de Julie pendant The Upcoming Chaos ne changera guère les choses.

C'est dommage qu'elle doive montrer sa poitrine pendant cette fausse scène ésotérique et ce avec des bougies inadéquates. Vraiment il y a quelque chose qui ne va pas avec la mise en scène.


Julie Coyne (Burlesque Babylone)


Avec la musique que propose Winterburst sur album, le groupe pourrait vraiment faire quelque chose de bien sur scène, de plus travaillé. Il n'existe pas d'aura particulière qui se dégage durant le concert. La seule passion d'un membre, en l'occurrence celle du chanteur, ne suffit pas à me transcender.


Vorender (Winterburst)


Je suis vraiment déçu, je m'attendais à une énorme prestation avec des musiciens investis et qui vivent leur musique à fond. Non le soufflet est vite retombé. Julie du Burlesque Babylone permet néanmoins d'apporter des moments de répit à mes oreilles donc bravo à elle.

Winterburst devrait vraiment réfléchir la prochaine fois à l'importance de l'implication de chacun, à la mise en scène et à l'esthétique.

Que dire de plus ? Le groupe a pourtant du potentiel musicalement parlant, il serait dommage de rester ainsi sur une mauvaise impression. J'espère que ça sera la bonne la prochaine fois, si prochaine fois il y a.





Winterburst : set-list @ Le Klub, Paris 09/11/2012
Set-list Winterburst :

1) A Mirror's Game
2) The Immortals
3) D'Ombres Et D'Infini
4) Insanitarium
5) Circle of Despair
6) The Sign of the Black Ivy
7) Circus Of Freaks
8) Beyond The Wall
9) The Upcoming Chaos





Cadaveria_logo




Je suis plutôt inquiet pour la suite, c'est-à-dire pour la qualité du son pendant le set de Cadaveria.

La scène se prépare tranquillement et les musiciens arrivent devant nous suivis de la reine italienne du Metal extrême, Cadaveria.

Elle parait avec son groupe, très contente d'être présente ici ce soir sur Paris car c'est la toute première fois qu'on se le dise. Elle le signifiera au public d'ailleurs.


Cadaveria

Cadaveria


Cadaveria a un look très dark et maquillée. Mais ici aucune surenchère, elle reste sobre et classe.

Dès les premières notes du morceau Apocalypse et contrairement à Winterburst, je me prends dans les oreilles un très bon son, puissant et clean comme sur les albums. Ce morceau est tiré du nouvel album et il me plait, il est diversifié.


Killer Bob (Cadaveria)
Frank Booth (Cadaveria)


C'est vraiment le deuxième titre qui sort du lot, The Days of the After and Behind sur le nouvel album "Horror Metal". Si vous voulez vous rendre compte ce qu'il donne sur scène voici une vidéo live du groupe lors de leur concert à Turin en Italie.




J'entends distinctement chaque son, chaque instrument. Et Cadaveria, quelle chanteuse incroyable ! Sans en faire trop, elle est une des plus grandes chanteuses dans ce style Dark, comme peut l'être également Angela d'Arch Enemy. Elles en ont dans les tripes.

Cadaveria est très pro et carrée. On sent bien qu'elle contrôle chacun de ses gestes. Ils sont précis et ne sont jamais faits au hasard. On pourrait croire que ça manque de spontanéité mais tout est dans la présence, dans ce qu'elle dégage et sa voix puissante.


Cadaveria
Cadaveria


Je suis scotché devant elle, Cadaveria est vraiment impressionnante. Ça s'appelle le Charisme !

Les autres membres du groupe ne sont pas en reste, ils assurent le show également.

Le groupe revient en 2007 à l'époque d'"In Your Blood" avec son excellent morceau Memento Audere Semper. Il sera très bien exécuté. Même si le morceau est plus calme le groupe ne manque pas de présence sur scène. Sur Death Vision le rythme est plus soutenu et chaque musicien, Killer Bob à la basse, Franck et Dick à la guitare et Marçelo à la batterie se donnent à fond. Ce sont d'excellents musiciens il n'y a pas à dire.


Marçelo Santos (Cadaveria)

Dick Laurent (Cadaveria)


Nous repartons dans le passé avec Blood and Confusion un titre horrifique de l'album de 2004 "Far Away From Conformity". Il passe d'ailleurs mieux sur scène que sur album dans mes souvenirs. Il est d'un album qui ne figure pas parmi mes préférés.

Je ne connais pas le dernier album en date du groupe italien “Horror Metal“. Je découvre ce soir quelques morceaux dont Flowers in Fire que j'ai pu justement capter en vidéo :




L'album porte bien son nom, l'ambiance moins horrifique que par le passé est appuyée par la diabolique voix de Cadaveria. Le combo alterne passages lents et rapides mais toujours avec puissance. Décidément la qualité du son y est pour beaucoup dans l'appréciation plus que positive de ces nouveaux morceaux.


Cadaveria

Cadaveria


La musique de Cadaveria n'est pas brutale mais très bien composée. Par contre avec une autre chanteuse, je ne suis pas persuadé du même résultat. Le timbre de voix de Cadaveria est inimitable. Elle apporte énormément à la musique du groupe italien. Elle en est le moteur, le socle. Sans elle, le groupe serait sans âme et n'aurait aucun sens. Elle donne une vraie identité et personnalité à Cadaveria.


Cadaveria

Cadaveria


Avec Anagram et Exorcism to Chaos nous rebasculons dans la folie et l'horreur. Et d'autant plus avec 100.000 Faces. Assassin montre que le groupe apporte de nouvelles sonorités dans leur musique avec l'ajout de samples à l'atmosphère différente je trouve et davantage de mélodies. Le son parait moins cru mais ce morceau offre des parties très rapides et dynamiques sur scène.


Killer Bob (Cadaveria)


Cadaveria ne pouvait pas ne pas jouer un tel morceau ce soir. Je veux parler de Spell, tiré du premier album "The Shadows' Madame" sorti en 2002.

Après la courte intro, le public sera hystérique, enfin juste quelques mec bourrés qui ne respectent rien. Vous vous en apercevrez sur ma vidéo de ce morceau, un des meilleurs de leur carrière :




Malgré le chahut le moment sur scène est fort appréciable. Les lumières sont sympas et le son toujours aussi bon. Cadaveria est vraiment la reine de l'effroi.


Cadaveria

Cadaveria


Ce titre sonne la fin du concert mais les italiens reviendront ensuite sur scène pour nous jouer un morceau plus calme et aérien, Laying in Black. Moi aussi je suis tapi dans le noir à contempler et admirer cette chanteuse à la voix dark.

J'ai vraiment passé un super moment lors du concert de Cadaveria, un concert proche de la perfection !





Cadaveria : set-list @ Le Klub, Paris 09/11/2012
Set-list Cadaveria :

1) Apocalypse
2) The Days of the After and Behind
3) Memento Audere Semper
4) Death Vision
5) Blood and Confusion
6) Flowers in Fire
7) Anagram
8) Exorcism to Chaos
9) 100.000 Faces
10) Assassin
11) Spell


Encore :

12) Laying in Black



Cette soirée s'est découpée distinctement en deux parties.

La première fût décevante avec le groupe français Winterburst, pas tant par la musique mais plutôt par leur prestation. Malgré les interventions remarquées de Julie Coyne, le groupe n'a pas brillé comme il aurait dû. Il a pourtant toutes les cartes entre les mains mais elles sont encore mal utilisées. Seuls le chanteur et le guitariste principal ont fait l'effort de s'investir. La prochaine fois, le groupe devra faire attention à son son et à la cohésion entre ses musiciens.

La deuxième partie de la soirée fût une réussite. Je dirais même une surprise. Car j'ai l'impression d'avoir redécouvert le groupe italien. J'appréciais déjà plus ou moins leur musique avec leurs anciens albums mais là j'ai été davantage séduit par la prestation scénique soignée du groupe et par sa charismatique chanteuse Cadaveria.

Une soirée en demi-teinte, sauvée par Cadaveria, qui m'a fait malgré tout passer un agréable moment.

Chers Cadaveria, revenez quand vous le pouvez, vous y serez toujours les bienvenus !



Décembre 2012/Janvier 2013,
Rédigé par Metallic.



Cadaveria / Winterburst @ Le Klub, Paris 09/11/2012



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...