mardi 10 avril 2012

Obscura / Gorod / Spawn of Possession / Exivious - Live Paris (29/03/2012)



Obscura / Gorod / Spawn of Possession / Exivious

Affiche en dents de scie…

(par Metallic)




Omnivium Europe Tour 2012
Moment : 29/03/12.
Lieu : Glaz’Art (Paris 19ème).



Nous terminons ce mois de mars avec une date des plus intéressantes au niveau Death Metal technique.

Le genre indiqué ici est générique, général et réducteur dans le sens où il ne s’agit pas que de Death Metal technique classique. Les quatre groupes de ce soir ont chacun leur propre style. Je dirais plutôt que ce jeudi au Glaz’Art nous avons à faire à une soirée de Metal à tendance plus ou moins technique.




I. Exivious : Ondulation progressive

En effet le premier groupe, les néerlandais d’Exivious, est déjà à part dans cette affiche puisque leur musique est exclusivement instrumentale. Pas de voix Death ni de growls.

Au sein de ce groupe, nous pouvons apprécier la présence de deux ex-membres de Cynic et de l’ex-batteur de Pestilence. L'ombre de Cynic plane au-dessus de leurs instruments mais ça n'est pas pour me déplaire, tout comme celle de Pestilence voir celle de Death.


Exivious @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


La configuration reste classique sur scène : un batteur, un bassiste et deux guitaristes. Quatre musiciens qui arrivent sans mal à nous faire une démonstration de leur talent. Pendant 30 minutes Exivious va nous distiller un Metal des plus prometteurs et accrocheurs. C'est à la fois progressif, jazzy, technique, saisissant et le tout fait mouche dans le public.


Exivious @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


Exivious s’avère être à mes yeux un groupe talentueux sans être pompeux. Ils arrivent à faire quelque chose de personnel avec ce côté instrumental et novateur. Le public en redemande. Vivement un vrai set, plus haut cette fois-ci dans l’affiche.

Une excellente première partie.





Set-list Exivious :

1) Ripple of a Tear
2) Waves of Thought
3) Asurim
4) Time and Its Changes
5) An Elusive Need




II. Spawn of Possession : A peaufiner

Nous partons maintenant en Suède en compagnie de Spawn of Possession, groupe qui officie dans un tout autre style, celui du Death Metal technique et bestial à vitesse plutôt rapide. Le groupe de retour après plusieurs années d'absence revient avec un album des plus prometteurs pour son avenir : "Incurso".


Spawn of Possession @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


Mais sa place sur l'affiche de ce soir ne lui permettra pas de défendre ce nouvel album. En trente minutes, le groupe suédois joue la sécurité et préfère consolider ses acquis. Spawn of Possession préfère jouer principalement d'anciens titres de l'album "Cabinet" (2003) mais également de "Noctambulant" (2006). En effet, sur les dates françaises Gorod est au-dessus d'eux sur l'affiche alors que sur le restant de la tournée c'est l'inverse. C'est plutôt incompréhensible et nous sommes plusieurs à regretter cette décision. Comment profiter de ce grand groupe en trente minutes ? Pas évident mais j'essaie de pas en perdre une seule minute.


Spawn of Possession @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


D'excellents musiciens font face au public dont le bassiste méchu, qui sort vraiment du lot. Ca joue vite et bien. La communication par contre n'a pas l'air simple avec le public. Le chanteur ne semble pas à l'aise mais heureusement le public répond tout de même présent. Sur album c'est très bon mais là sur scène c'est autre chose, un peu mou par moment je trouve. J'entends par là que le manque de présence scénique est plutôt flagrant, surtout pour le chanteur.


Spawn of Possession @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


Le meilleur moment pour ma part est le morceau Lash by Lash, une claque sur scène. Spawn of Possession termine son set avec un guest au chant, le chanteur du groupe français Gorod. Cela fut improvisé au point que trouver un autre micro et le faire fonctionner ne fût pas simple. Ce problème réglé, nous assistons à un duo sans prétentions et pas parfait mais l'intention est là.

En voici d'ailleurs ma vidéo :




Je reste au final véritablement frustré, déçu de ne pas avoir entendu au moins un titre du dernier album. J'espère donc les revoir dans une meilleure salle avec un set plus allongé.





Set-list Spawn of Possession :

1) Swarm of the Formless
2) Hidden in Flesh
3) Spawn of Possession
4) Dead & Grotesque
5) Lash by Lash
6) Church of Deviance (avec Julien de Gorod)




III. Gorod : No transcendence

Je vous parlais il y a peu de Gorod. Le groupe français joue en troisième position avant la tête d'affiche, ce que je peux comprendre car c'est un groupe justement français. Mais malgré tout je ne comprends toujours pas l'engouement pour Gorod. Enfin tant qu'ils ont des fans tant mieux pour eux !

On m'a prévenu à l'avance de la musique qu'ils vont jouer ce soir. Dès le début du set je suis immédiatement impressionné par le nombre de personnes du public venues voir le groupe français. La plus grosse affluence de la soirée, le Glaz'Art semble plein.


Gorod @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


Fort d'un nouvel album "A Perfect Absolution" et d'une certaine notoriété, le groupe va enchaîner les titres avec rage et détermination, pour finir en apothéose, complètement vidé et en sueur. La set-list sera partagée entre les deux avant derniers albums et le dernier. Les musiciens jouent très bien avec encore une fois une préférence pour le bassiste que je trouve remarquable. Les autres musiciens, non pas qu'ils sont mauvais mais le batteur ne m'impressionne pas et encore moins le chanteur qui manque cruellement de coffre. Ce qui est regrettable car il a une forte présence sur scène, une grande qualité chez lui.


Gorod @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


Le problème pour moi tient davantage de la musique car je n'accroche pas du tout. Je m'ennuie malgré l'énergie indéniable de Gorod. Ce n'est pas vraiment du Death Metal technique mais plutôt une sorte de mix entre le Death, le Thrash et le Hardcore avec trop de soli. Ces derniers sont joués systématiquement, la batterie est triggée, le chant presque inaudible... l'ensemble ne m'intéresse pas.


Gorod @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


Ca transpire et ça bave, les femmes présentes ce soir ont l'air d'apprécier le concert de Gorod car elles slamment davantage que les hommes pendant le set du groupe. Le branlage de manches a l'air de faire effet.

Oui ils y mettent tout leur cœur du début jusqu'à la fin du concert mais je resterais sur mon impression principale, stoïque.

Au suivant !





Set-list Gorod :

1) Birds of Sulphur
2) A Common Hope
3) Here Die Your Gods
4) The Axe of God
5) Carved in the Wind
6) State of Secret
7) Programmers of Decline
8) Disavow Your God




IV. Obscura : Contre vent et marée

Ce soir, le groupe que je venais voir absolument m'avait littéralement mis une claque au Nouveau Casino en 2010. Il s'agit du groupe allemand Obscura.

Première déception, la configuration des musiciens sur la scène est modifiée par rapport à la dernière fois. Je ne pourrais pas vraiment profiter du sublime soliste qu'est Christian Münzner, étant complètement à l'opposé de la scène. Je le vois et l'entend à peine. Je ne perds pas forcément au change car le bassiste n'est pas en reste surtout quand il se met à faire des solos avec sa basse, même si ça n'est pas Steve Di Giorgio.


Obscura @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


Deuxième déception et c'est une constante du Glaz'Art : le son et les lumières. En effet, le son est moyen, mal réparti, pas à la hauteur pour ce genre de musique et d'affiche. Il suffit de regarder nos vidéos pour mieux s'en rendre compte. Puis la voix en écho du chanteur Steffen Kummerer en devient presque ridicule au fur et à mesure du concert tout comme ce ventilateur dans ses cheveux. C'est digne d'une pub pour l'Oréal !


Obscura @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


Non vraiment je ne prends pas autant de plaisir qu'au Nouveau Casino. Le public n'est pas le même ce soir au Glaz'Art, il est plus jeune et immature. C'est de toute manière une tendance générale qui s'étend aux concerts parisiens et dans le reste de la France.

Au niveau musical, le jeu d'Obscura se veut plus rentre-dedans, moins technique. Quand j'entends par exemple Universe Momentum, je ne peux apprécier les grandes envolées des guitares que nous pouvons retrouver sur les albums studio.




Nous avons également droit à un solo de batterie qui nous démontre sans mal le talent des musiciens de ce jeune groupe allemand. Néanmoins les conditions de la salle n'aident pas vraiment à mettre en valeur ses musiciens. Je passerai pourtant un bon moment, l'énergie du groupe étant là et le morceau The Anticosmic Overload en fait partie :




Néanmoins j'ai du mal à distinguer certaines parties de guitares surtout pendant les passages rapides. Pas évident de profiter de la musique du groupe dans ces conditions.

Par contre Obscura est content d'être de nouveau parmi nous sur Paris. Il nous le fait savoir et le public lui rend dignement à coup de pogos, slams et headbangings.


Obscura @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


Le moment vraiment inattendu est l'annonce du dernier morceau de la soirée, une reprise du groupe légendaire Death, Flesh and the Power It Holds. Le groupe américain est une source d'inspiration permanente pour Obscura. Cette reprise est un des points culminants de leur concert.

La soirée au Glaz'Art se terminera ainsi sur cette note nostalgique.


Obscura @ Glaz’Art, Paris 29/03/2012


Ce fut du très bon mais j'en attendais mieux, beaucoup mieux. J'aurais tant aimé pouvoir les voir au Trabendo, avec le son de cette salle cela aurait dû être parfait.

A la prochaine fois !





Set-list Obscura :

1) Septuagint
2) Vortex Omnivium
3) Incarnated
4) Orbital Elements
5) Universe Momentum
6) Ocean Gateways
Drum Solo
7) Noospheres
8) The Anticosmic Overload
9) Centric Flow


Rappel :

10) Flesh and the Power It Holds (cover Death)



Pour conclure, je peux dire que je ne suis qu'à moitié satisfait de cette soirée et je suis de plus en plus déçu par le Glaz'Art.

Le grand moment de ce soir fût la première partie, le groupe Exivious qui a su en hypnotiser plus d'un. Il y a eu également d'autres bons moments pendant les sets de Spawn of Possession et d'Obscura.

Mais la grande déception de ce soir reste Gorod !

Au final je n'ai pas eu pour cette affiche les émotions escomptées.



Avril 2012,
Rédigé par Metallic.



Obscura / Gorod / Spawn of Possession / Exivious @ Glaz'Art, Paris 29-03-2012



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...